Santé : Une montée en puissance du Covid-19 au Burkina Faso

Le Ministère de la Santé a fait le point de la situation de la maladie à corona virus ce vendredi 21 janvier 2022 au Burkina Faso. Le ministère note une recrudescence de la maladie et appelle à l’adhésion au vaccin.  

La suite après cette publicité

Le covid-19 est d’actualité au Burkina Faso, selon le Ministère de la santé. « Au titre de la situation épidémiologique à la date du 19 janvier 2022, le Burkina Faso a enregistré un cumul de 20 435 cas confirmés du covid-19 avec 353 décès. 

Le nombre de guéris à la même période était de 19 419 cas. Au cours de la période du 1er au 19 janvier 2022, le pays a enregistré 2014 nouveaux cas confirmés avec malheureusement 20 décès ce qui représente en moyen plus d’un décès par jour », a informé le Professeur Charlemagne Ouédraogo, ministre en charge de la santé.

Il a indiqué que l’évolution des cas au cours des 4 derniers mois de l’année 2021 reste marquée par une augmentation significative du nombre de cas confirmant ainsi la recrudescence de la maladie. A l’entendre toujours, quatre variants à savoir le variant Bêta, le variant Alpha, le variant Delta, et le variant Omicron ont été détectés au Burkina Faso.

Du 1er septembre 2021 au 19 janvier 2022, 5014 cas graves de Covid-19 ont été enregistrés dans les centres de prises en charge. « On note 512 patients non vaccinés contre 2 vaccinés. L’analyse des cas montre une augmentation des cas graves de covid-19 observés surtout chez les personnes non vaccinées et ceci est donc interpellateur en faveur de la vaccination », a déduit Pr Charlemagne Ouédraogo.

Il a noté une avancée dans la mise en œuvre de la vaccination dans le Centre-Ouest, le Sud-Ouest et dans les Hauts Bassins, grâce à une campagne lancée simultanément dans 4 régions. Dans cette lancée, la deuxième campagne a été lancée le 21 janvier 2022 et ce, jusqu’au 27 sur l’ensemble des 13 régions du Burkina Faso.

En perspective, le ministre entend communiquer avec la population tout en poursuivant les plaidoyers auprès des détenteurs d’enjeux, les responsables coutumières, religieux, et les leaders communautaires en faveur du vaccin.

Akim KY
Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page