Le « Mouvement Je Suis Burkina » (MOB) invite les leaders d’OSC à faire preuve de sagesse

Ceci est une déclaration du mouvement je suis BURKINA (MOB) sur la situation nationale. 

En cette nouvelle année 2022, le Mouvement je suis Burkina adresse ses vœux de santé pour tous avec une pensée particulière à l’endroit des personnes blessées du fait du terrorisme. Le mouvement formule le vœu que notre cher pays retrouve la paix afin de permettre un développement harmonieux pour le bonheur de tous.

La suite après cette publicité

Le Burkina Faso, à l’instar des autres pays sahéliens traverse une crise sécuritaire à laquelle s’ajoute la crise sanitaire pour lesquelles les dirigeants s’attèlent jour et nuit à apporter les réponses malgré les difficultés d’ordres divers rencontrées.

Cette situation suscite de la part des leaders d’opinion et d’organisations de la société civile des réactions diversement appréciées. Ainsi, ces supputations ont connu leur épilogue avec les décisions récentes prises par les chefs d’Etat membres de la CEDEAO, le 09 janvier 2022 à Accra au GHANA visant à sanctionner un pays frère et ami, le Mali, d’où la montée d’un sentiment populaire tendant à soutenir ce dernier à travers des marches au Burkina Faso.

Le Mouvement comprend l’émotion suscitée par cette situation étant donné l’impact que cela pourrait entrainer au niveau de la population qui vit déjà dans un contexte sécuritaire et sanitaire difficile. Cependant, la sauvegarde de l’essentiel qu’est notre vivre ensemble est un impératif afin de garantir la poursuite de nos actions en faveur de la recherche de la paix et la quiétude. 

Aussi, le « Mouvement je suis Burkina » lance un appel pressant à l’apaisement et à la culture de la Paix entre tous les patriotes du monde entier et tous les fils et filles du Burkina Faso en particulier, seul gage de développement économique et social et de lutte contre l’insécurité.

Pour cela, nous invitons :

  • Les leaders d’opinions à faire preuve de sagesse en privilégiant le dialogue ;
  • Les fils et filles à décliner toutes actions de violences tendant à saper le moral des forces engagées sur le terrain de la lutte contre l’insécurité ;
  • La CEDEAO à privilégier le dialogue avec le Mali en vue d’une issue heureuse et à opérer si nécessaire des reformes pour une CEDEAO en phase avec les Peuples.

Ouagadougou, le 20 janvier 2022

Pour le Bureau Exécutif, Le Coordonnateur National

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page