NBA : Le gros coup de Carlo Vieira avec Yannick Nzosa drafté par les Wizards

Coup de maitre de Carlo Vieira. Le manageur ivoirien a vécu une soirée magnifique le 23 juin 2022 à la faveur de la draft NBA avec son poulain Yannick Nzosa choisi en NBA par les Wizards. Carlo devient le premier Ivoirien à conduire un joueur en NBA.

La suite après cette publicité
L’aventure en NBA commence désormais pour Yannick Nzosa.

C’est un rêve qui se réalise pour Yannick Nsoza. Le natif de Kinshasa, (2 m08) va évoluer en NBA sous les couleurs des Washington Wizards en tant que pivot. Tout est parti très vite pour le jeune congolais qui sauté les étapes avant d’arriver dans le plus grand championnat de basketball.

Lors d’un tournoi en Espagne avec l’équipe de la RD Congo en 2019, Yannick Nzosa est repéré par l’équipe de Malaga. Plusieurs clubs s’étaient déjà intéressés au profil du basketteur. Ses capabilités athlétiques sont impressionnants. Il tape également dans l’œil de la fédération espagnole qui entreprend les démarches pour le naturaliser.

Le professionnalisme de Carlo Vieira

La comparaison est déjà faite avec des joueurs de renoms comme Ricky Rubio ou encore Luka Doncic. Il a battu des records de précocités. Pour son premier match à l’âge de 16 ans, Nzosa réussi 10 points et 3 rebonds contre le Morabanc Andorra. Performance répétée au deuxième avec 10 points et 2 rebonds face à Manresa. Une première dans l’histoire du championnat espagnol pour un athlète de son âge.

Carlo Vieira espère donner la chance à d’autres jeunes sportifs.

Si le jeune homme est arrivé à ce niveau, c’est aussi grâce à son mentor l’Ivoirien Carlo Vieira. « Ça fait trois (3) ans que je travaille sur le petit (le faire partir de son pays, l’envoyer dans un pays étranger, le mettre dans les bonnes conditions, trouver les moyens pour qu’il puisse se développer, avoir un bon contrat). Je savais que c’était un potentiel et il fallait vite le détecter, mettre les choses en place de manière formelle au risque de me le faire piquer. C’est l’aboutissement d’un travail de longue haleine », expliquait-il dans la presse ivoirienne.

Ce ne fut pas facile. Puisque Carlo Vieira espérait être drafté plus bas. « Ce fut une draft extrêmement  compliquée. Dans les derniers moments. On recevait des coups de fils de certaines équipes qui disaient qu’elles abandonnaient le choix de Yannick », raconte Vieira. Il s’agit d’équipes comme Boston, New Orleans et Golden State Warriors selon ses explications. « Ce n’est que le début pour construire quelque chose de grand », se souvient-il.

Un espoir pour les jeunes 

C’est aussi l’occasion pour Carlo Vieira, manager de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire, de lancer un appel aux jeunes à croire en leur rêve et développer leur potentiel. Car, c’est à l’âge de 12 ans que le nouveau pensionnaire du championnat américain découvre le basketball. Il fait ses armes en Italie avant de confirmer en Espagne à l’âge de 14 ans. Son prochain objectif est de permettre à des jeunes ivoiriens mais aussi africains en général d’être draftés en NBA.

Vieira est certain que grâce à son acharnement au travail, Yannick Nzosa pourrait se faire un nom à l’image de ses ainées comme Bismarck Biyombo, Dikembe Mutombo, Didier Mbenga, Christian Eyenga, Emmanuel Mudiay ou encore tout récemment Jonathan Kuminga, champion 2022 avec les Golden States Warriors. Cette prouesse est un espoir pour d’autres basketteurs africains qui pourraient s’attacher ses services.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page