Le ministère de l’éducation nationale magnifie l’excellence scolaire

Le ministère en charge de l’éducation nationale a procédé à la remise des prix de l’excellence aux meilleurs élèves et enseignants du Burkina édition 2022, ce jeudi 28 juillet à Ouagadougou. Ce sont au total 108 meilleurs élèves du Burkina avec à leurs côtés 28 enseignants du primaire, du post-primaire, et du secondaire qui ont été célébrés pour leur mérite et leur abnégation au travail.  

La suite après cette publicité

Le ministère en charge de l’éducation a réussi le pari de l’organisation et des innovations apportées sur le prix de l’excellence édition 2022. Des élèves vivant avec un handicap, des élèves déplacés internes également ont été pris en compte et se sont vus honorer par la nation et ont été de la partie de cette édition.

L’autre  innovation portée par le département de Lionel Bilgo cette année c’est la prise en compte des enseignants du primaire, du post-primaire et du secondaire parmi les lauréats. Ils ont été sélectionnés dans toutes les régions du Burkina. Ils étaient 28 enseignants lauréats.

Leur travail a été magnifié et surtout leur courage en cette période d’insécurité. Ils sont repartis avec plusieurs lots dont des motos, 10 tonnes de ciment, du fer à béton, des ordinateurs, des enveloppes et d’autres gadgets.

Le Premier ministre avec les super-enseignants

À l’avenant, parmi les 28 enseignants, deux ont été retenus comme des «super-enseignants», ils ont ainsi reçu le prix spécial du président du Faso qui correspond à une villa F3.

Pour les élèves, les prix ont évolué selon les niveaux. Les lauréats au certificat d’études primaires, ils sont repartis avec des médailles, des attestations, des enveloppes et des kits scolaires. Ceux du brevet d’études du premier cycle (BEPC), ils ont reçu un mini ordinateurs, des enveloppes, des médailles, des attestations et plusieurs autres lots.

Les lauréats du brevet d’études professionnelles (BEP) et du certificat d’aptitude professionnelle (CAP) sont repartis avec des ordinateurs, des enveloppes, des médailles, des attestations et des comptes bancaires de la part de Coris Bank avec une solde de 50 000 FCFA. 

Quelques lauréats postant avec le ministère en charge de l’enseignement supérieur

Concernant des lauréats du baccalauréat, au-delà des bourses d’études à l’étranger pour la plupart d’entre eux, ils ont reçu des  ordinateurs, des médailles, des attestations, des comptes bancaires et des enveloppes allant de 250 à 300 mille francs CFA. Les premiers à chaque niveau  ont reçu des prix spéciaux de la part de certaines structures partenaires du ministère en charge de l’éducation nationale. 

«Cette nation vous regarde…»

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo qui a officié cette cérémonie a tenu à féliciter les différents lauréats qui, malgré le contexte sécuritaire difficile du pays ont pu réaliser de beaux résultats.

«Je voudrais vous adresser mes très vives félicitations pour les brillantes performances qui vous valent cette distinction en ce jour mémorable», a-t-il salué leur mérite en leur faisant comprendre que le prix de l’excellence est une invite pour eux de persévérer dans la conquête du savoir. Car, a poursuivi Albert Ouédraogo rien de grands dans la vie ne s’obtient sans grand effort.

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo

«Vous avez donc ce devoir de mériter durablement la reconnaissance de la nation et  cette nation vous regarde, car vous êtes désormais des flambeaux qui ne doivent jamais s’éteindre», a-t-il ajouté en substance.

Quant à Lionel Bilgo, ministre en charge de l’éducation nationale, ces élèves et ces enseignants sont des signes de la résistance malgré l’adversité que connaît le Burkina Faso depuis plus de 6 ans maintenant.

La Résistance 

Rebondissant sur la prise en compte des élèves internes lors de cette édition, Lionel Bilgo a communiqué que cela prouve  la résistance  du Burkina contre le programme arrêté par les terroristes.

«Il y a eu une résistance individuelle et collective qui s’est faite. Et au-delà de leur plan funeste, nous on a tenu debout à travers justement ces résultats. Les résultats sont le symbole de la persévérance, le symbole du travail, le symbole de l’endurance qui se manifestent par cette célébration», s’est-il complété.

Les lauréats enseignants avec le Premier ministre, le ministre de l’éducation nationale et le médiateur du Faso

S’agissant du manque d’infrastructures scolaires et de la qualité même de celles existantes, Lionel Bilgo a réagi que le système éducatif burkinabè était déjà en urgence avant même  la détérioration de la situation sécuritaire. Et c’est ce message qu’il transmet aux partenaires techniques et financiers quand il est en face d’eux, à l’en croire.

Pour la sélection des enseignants et leur prise en compte dans le prix de l’excellence de l’éducation nationale, le ministre Bilgo, a noté qu’il ne manquait que cela parce que, a-t-il soutenu, on ne peut pas parler de l’école et même des élèves sans le personnel enseignant. Un autre point fort de cette cérémonie c’est la décoration de quelques personnes pour leurs actions dans le système éducatif.

Parmi ces dernières, il y a le vieux Boukary Sanou, cet enseignant à la retraite qui été fait chevalier de l’ordre national à 80 ans. Pour lui, Lionel Bilgo est « un envoyé de Dieu » qui est venu le « ressusciter de sa mort », car il ne pouvait plus s’imaginer qu’il pouvait être ainsi honoré.

Si l’enveloppe du prix de l’excellence de l’éducation nationale édition 2022 a grossi, c’est grâce au soutien de taille des partenaires tels que le ministère de l’économie numérique, celui de l’énergie, Coris Bank, CIMFASO, Orange Burkina et la LONAB.

Pour l’organisation réussie de la journée du prix de l’excellence, Albert Ouédraogo a promis un prix spécial à Lionel Bilgo qui lui sera octroyé en conseil des ministres, la semaine prochaine

Willy SAGBE

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page