Situation sécuritaire : « Le temps n’est plus aux insurrections » (Zacharia Kouanda)

L’organisation de la société civile, Jeunesse Unie et Intègre pour la Promotion du Panafricanisme (JUI-PP) s’est prononcé sur la situation nationale ce mercredi 3 août 2022, à Ouagadougou, en appelant à l’union autour des autorités de la transition.

La suite après cette publicité

Pour Zakaria Kouanda, président deJeunesse Unie et Intègre pour la Promotion du Panafricanisme (JUI-PP), « le temps n’est plus aux insurrections, aux profanations de l’esprit sacré du pardon vivifié dans nos coutumes et religions car nous sommes en guerre d’extermination et ce qui doit compter pour nous, comme pour tous les Burkinabè organisés ou non, ce ne sont pas ces égarements ».

« Ce qui doit nous interpeller, c’est de savoir taire nos divergences, nos haines, ambitions personnelles comme partisanes, pour trouver les voies et moyens de répondre aux appels au secours de plus en plus stridents de la patrie en péril », a-t-il ajouté.

A l’écouter, la JUI-PP félicite et encourage tant les FDS, les VDP que la transition et son président qui, selon Zakaria Kouanda, affichent une volonté « patriotique de sauver le pays des eaux terroristes putrides qui l’immergent ».

Sur la même lancée, il a proposé le « renseignement intelligent et responsable » comme option. « Le renseignement donc qui tout en éclairant l’opinion sur tout ce qui dissipe la désinformation dont elle est l’objet de la part des forces du mal, renforce sa conscientisation sur les impératifs de son union sacrée derrière la transition, les FDS et les VDP. Mais le renseignement qui pour tout ce qui peut nuire à la lutte contre l’ennemi ou qui demande des investigations spécialisées sera déféré à qui de droit », a-t-il expliqué.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. Oui, vous avez tout à fait raison, le temps actuellement n’est pas à l’insurrection.

    Ce serait plutôt le temps des coup d’états, du chantage impunité contre paix, des OSC mercenaires, des momies politiques « réconciliatrices » et « consensuelles » et des revanchards.

    Mais la météo va bientôt changer, car elle ne reste jamais la même longtemps…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page