Burkina Faso : « Notre victoire finale contre les terroristes ne fait plus l’ombre du moindre doute » (Ivette Belem, présidente de l’ONI-TR)

L’Observatoire National Indépendant pour une Transition Réussie (ONI-TR) a tenu sa première Assemblée Générale ce samedi 13 août 2022 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

La toute première assemblée générale de l’Observatoire National Indépendant pour une Transition Réussie ONI-TR a été une occasion de regrouper les premiers responsables des associations membres et de personnalités qui adhèrent au mouvement.

C’était un moment d’introspection, mais aussi de projection dans l’avenir selon Ivette Belem la présidente de ONI-TR. Le mouvement a pour but de soutenir les actions de la transition pour le retour de la sécurité et de la cohésion sociale. A ce titre, il mène des actions de plaidoyers et de sensibilisations.

Les grandes conclusions et observations de l’AG de l’ONI-TR ont été livrées. L’association salue et encourage l’option de la main tendue des autorités à ceux et celles qui voudront déposer les armes et retourner à la maison.

« Nos forces combattantes et nos populations vont assurément s’adapter »

« Notre action Femmes en blanc pour le retour des enfants à la maison est opérationnelle et se tient à disposition pour participer à cette dynamique qui fait appel au pardon, à la tolérance, à la solidarité et au vivre ensemble que nous appelons de tous nos vœux », a indiqué la présidente de l’ONI-TR, Ivette Belem.

ONI-TR rassure quant au retour imminent de la sécurité au Burkina Faso. « Au-delà de nos divergences d’appréciations il est incontestable qu’aujourd’hui plus qu’hier, notre victoire finale contre les terroristes ne fait plus l’ombre du moindre doute et elle se profile d’ailleurs clairement à l’horizon avec le retour progressif de populations déplacées dans leurs localités.

Les attaques lâches et barbares des populations civiles ne doivent pas nous tromper et nous pousser à la panique et la surenchère ; il s’agit en réalité de signes évidents d’agonie de la bête immonde. Nos forces combattantes et nos populations vont assurément s’adapter très rapidement à cette nouvelle situation et lui faire échec », clame Ivette Belem.

Ivette Belem présidente de l’ONI-TR

Mais le mouvement dit avoir noter l’émergence d’un jeu partisan qu’il dénonce d’ailleurs. « L’ONI-TR note une brusque montée d’adrénaline qui se manifeste par des propos belliqueux, des diatribes, des invectives et des actes contraires à la libre expression des opinions que le bon sens commande de tempérer au plus vite », a laissé entendre Ivette Belem avant de faire savoir que l’AG a instruit les organes de l’ONI-TR d’approfondir la réflexion sur un appel à la désescalade dans le jeu partisan.

« Ce pays lui reconnaitra ces actes forts »

L’AG a pris note de la brusque accélération dans le processus de réconciliation nationale et félicite le Président du Faso, SEM Paul-Henri Sandaogo DAMIBA pour « ses initiatives hardies et altruistes », selon Ivette Belem. « Elle est convaincue que l’histoire de ce pays lui reconnaitra ces actes forts pour avoir été visionnaire et soucieux de l’intérêt supérieur de la nation », ajoute-elle.

En plus du projet « Femmes en blanc pour le retour des enfants à la maison », les « brigades mana mana », projet de salubrité qui s’inscrit dans la philosophie de l’opération mana-mana, est le deuxième projet porté sur les fonts baptismaux par l’ONI-TR et demande l’accompagnement des autorités et des bonnes volontés.

Les projets de l’ONI-TR ont été salués par Lazare Zoungrana, Ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire qui a réitéré le soutien du gouvernement.

Akim KY

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page