Ligue du centre de football : Les clubs de D3, la principale préoccupation d’une assemblée générale

La Ligue du centre de football a tenu son assemblée générale ordinaire le samedi 13 août 2022 à Ouagadougou. L’objectif est de faire le point de la saison et corriger les insuffisances de la saison écoulée, selon son président Théophile Ouédraogo. Une réflexion sera menée sur l’organisation du championnat pour les clubs de D3.

La suite après cette publicité

Avant le début de la saison sportive prévue pour le mois de septembre prochain, La Ligue du centre de football (LCF) fait son bilan. « Nous avons un bilan positif d’autant plus que nous avons organisé plus de 100 matchs en ligue 1, ligue 2 en ligue 3 ainsi que les petites catégories », a d’abord situé Théophile Ouédraogo.

Des propositions attendues

Selon lui, des décisions fortes seront prises. Cependant, Théophile Ouédraogo reconnaît que la Ligue du centre de football manque de finances pour réaliser ses activités. « On manque de fonds. Le peu que nous avons encaissé nous avons travaillé. On a beaucoup d’idées. Vous prenez les D3, ce sont les parents pauvres. Il faut qu’on arrive à avoir les moyens pour organiser des compétitions.

Nous avons près de 170 équipes en D3. Même s’il y a une cinquante qui s’inscrit, on n’arrive même pas à les faire jouer trois matchs dans l’année. C’est un souci au niveau de la ligue régionale du centre », regrette Théophile Ouédraogo. Selon lui, les clubs de D3 ont joué seulement deux matchs par équipe « ce n’est pas la peine », admet-il.

Le directeur régional des sports du centre Nicolas Ouédraogo a assisté à l’ouverture de cette assemblée générale. S’adressant à la Ligue aux clubs, il a insisté sur le fait que les associations sportives devraient être en règle vis-à-vis des textes.

Le manque d’infrastructures

La Ligue du centre du football manque d’infrastructures pour l’organisation de ses matchs. Selon Nicolas Ouédraogo, un travail est en train d’être fait à ce niveau. « Notamment le recensement des infrastructures dédiées au sport. 

Les occupations anarchiques, il faut qu’on en finisse avec », suggère Nicolas Ouédraogo qui pense également à la sécurisation de ces espaces. Selon lui, un travail est en train d’être fait pour acquérir un terrain pour la construction d’un siège de la Ligue du centre doté d’un complexe.

Cette année dans le championnat national de première division, les clubs de la Ligue du centre se sont illustrés avec le titre de champion pour le Rail Club du Kadiogo (RCK) et l’AS Douanes vainqueur de la Coupe du Faso 2022, également représentant du Burkina Faso en compétition africaine.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page