Gestion du ministère en charge de la Fonction publique : Bassolma Bazié veut compter sur ses prédécesseurs

Le ministre de la Fonction publique du Travail et de la protection sociale, Bassolma Bazié, a réuni certains de ses prédécesseurs ce jeudi 1er septembre 2022 à Ouagadougou. A travers cette action il a dit vouloir s’enrichir de l’expérience de ses prédécesseurs pour mieux conduire le ministère.

La suite après cette publicité

La fonction publique est une continuité. Bassolma Bazié n’entend pas dire le contraire sur cette assertion en convoquant les anciens ministres du département de la fonction publique pour s’inspirer de leur expérience.

« Tout ministre qui vient à la tête de la fonction publique doit comprendre qu’il ne vient pas pour réinventer la roue. Il y a des devanciers qui se sont sacrifiés et qui ont porté ce pays. Il faut savoir qu’on est venu pour poursuivre l’œuvre qui a été entamée par eux. À défaut de faire mieux on a le devoir de garder l’humilité de ne pas faire moins qu’eux ou de ne pas détruire ce qu’ils ont construit. Cela exige que l’on soit véritablement doté d’humilité à aller vers eux pour apprendre« , a expliqué  dans un premier temps Bassolma Bazié.

Selon lui, le deuxième mobile qui a commandé la rencontre avec les anciens ministres de la Fonction publique, c’est bien le contexte national marqué par la guerre contre le terrorisme. Le premier responsable actuel de la fonction publique ne s’en détourne pas, cette rencontre, dit-il c’est aussi pour dire aux anciens ministres que « la nation a besoin d’eux« .

Bassolma Bazié, ministre de la Fonction publique du Travail et de la Protection Sociale

« La nation traverse actuellement des difficultés. Pour avoir géré des institutions à différents niveaux, aujourd’hui ce sont plusieurs pays à travers le monde qui les (les anciens ministres de la Fonction publique, NDLR) appelle à des tâches, à des contributions, à des réflexions, etc. Il sied que l’on crée des conditions pour en bénéficier la mesure où ce sont ces personnalités qui ont servi ce même pays« , a déclaré Bassolma Bazié

Il s’est dit satisfait de cette rencontre, non seulement parce que les anciens ministres malgré leur appartenance à différent bord politique ont accepté venir à la rencontre. Aussi parce qu’ils ont accepté la création du cadre de concertation entre les anciens ministres et le ministre en exercice.

Le représentant des anciens ministres, Émile Somda, s’est dit aussi satisfait de la rencontre avec le ministre Bassolma Bazié qui leur a permis de discuter des problèmes que traverse le pays.

Émile Somda ancien ministre de la Fonction publique de 1999 à 2022

« Les grands sujets qui ont animé la rencontre ont été l’actualité marquée par les difficultés que le pays traverse sur le plan sécuritaire, mais aussi sur le plan social. Ce que l’administration publique peut faire pour combler le déficit par une meilleure présence et une meilleure prestation. Ce que l’État peut faire de mieux que par le passé pour réduire les frustrations que vit notre jeunesse; les grands chantiers de la réforme de l’État; la modernisation de la gouvernance administrative; la valorisation de notre expertise nationale, etc. » a dit Émile Somda ancien ministre de la Fonction publique de 1999 à 2022.

Bassolma Bazié a terminé en indiquant que ce qui compte c’est le pays de ce fait, il incombe de fédérer les énergies pour son bien-être.

Hamadou OUEDRAOGO

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page