Critique cinématographique au Burkina : La Traversée de Irène Tassembedo lauréate de la 1re édition du prix Clément Tapsoba

publicite

L’Association des Critiques de cinéma du Burkina (ASCRIC-B) a proclamé le gagnant de la première édition du Grand prix de la Critique Clément Tapsoba ce mercredi 23 novembre 2022, qui est revenu à la Traversée de Irène Tassembedo. Par cette remise, l’association marque la fin de la 6ème édition de la semaine de la critique du cinéma au Burkina Faso.

La suite après cette publicité

Garderie nocturne de Moumouni Sanou, La Traversée de Irène Tassembedo et Les Traces d’un migrant de Delphine Yerbanga sont les films qui ont compéti lors de cette édition. « Tous ces trois films arrivés à cette finale ont été minutieusement désignés. Ils sont composés de longs métrages dont un film fiction et les deux autres sont des documentaires », a d’entrée indiqué le président de l’association Abraham Bayili.

A l’arrière, c’est un jury composé de 5 membres qui a désigné La Traversée de Irène Tassembedo comme grand prix de la critique Clément Tapsoba 2022. « Les travaux se sont tenus en deux grandes étapes. Mais ils ont tous été évalués sur la base de leur originalité (15 points), leur qualité artistique (20 points) et leur maîtrise du langage cinématographique (15 points)», a expliqué le jury présidé par Aminata Ouédraogo/ Bakayogo, l’une des figures du cinéma burkinabè.

Il faut rappeler que l’objectif de cette distinction, selon Abraham Bayili est une manière pour eux d’accompagner les œuvres cinématographiques en jouant au médiateur entre l’œuvre, les cinéphiles, en gros, mettre en lumière ces différentes œuvres désignées.

« Mille mercis d’avoir choisi la traversée, c’est un encouragement énorme et ça donne envie de faire mieux. Ce film je l’ai réalisé pour montrer aux jeunes qu’ailleurs peut être bien, mais ici chez nous est meilleur. J’ai réalisé ce film sans grande prétention. Nous avons tous mérité ce prix et je le partage avec tous les autres candidats et ma famille », s’est réjouie la lauréate.

En termes de gain, la traversée est repartie avec un trophée et une enveloppe de 500 000F CFA remise par le FDCT.

Décédé en avril 2020, Clément Tapsoba était le fondateur de l’Association des critiques de cinéma du Burkina (ASCRIC-B) et de la Semaine de la critique cinématographique de Ouagadougou (SECRICO). Et c’est pour rendre hommage à ce personnage que désormais la semaine de la critique décernera ce prix qui en est donc à sa première édition.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. When it comes to cinema for years I have thought Negroids do not make enough movies on struggle of becoming useful professional as in mechanic, teacher, engineer, physician plus many others. Often stories need not change much except for inclusion of one of character professionals plus their daily grind. Character could reveal what is generally expected of one of its profession. Those thing are interesting plus real plus we need cinema to be same.
    We need more Cinema work on capturing conditions of real life plus less on unrealistic characters or incidents.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page