Les enjeux et défis de la gouvernance du contenu local au cœur de la Journée du fournisseur minier 2023 du Burkina Faso

publicite

Simon-Pierre Boussim, Ministre de l’énergie, des mines et des carrières, a officiellement lancé la 4e édition de la Journée du fournisseur minier (JFM) du Burkina Faso, ce mercredi 6 décembre 2023 à Ouagadougou, à la salle des fêtes de Ouaga 2000.

La suite après cette publicité

Initiée par l’Alliance des fournisseurs burkinabè des biens et services miniers (ABSM), la JFM 2023 se tient deux jours durant, soit du 06 au 07 décembre avec pour thème « Enjeux et défis de la gouvernance du contenu local dans le secteur minier burkinabè ».

Simon-Pierre Boussim, Ministre de l’énergie, des mines et des carrières

Simon-Pierre Boussim, Ministre de l’énergie, des mines et des carrières, a salué la tenue de ce cadre d’échanges et de partage d’expériences ainsi que le thème choisi pour « sa pertinence remarquable » au regard du contexte.

En attendant les résultats qui résulteront dudit cadre, et qui feront l’objet d’une attention particulière par son département, le ministre de l’énergie s’est permis de faire ce qu’il a qualifié de « campagne de valeurs burkinabè ».

Photo de famille JFM

« Soyez patriotes, encore patriotes et enfin patriotes ; soyez intègres, encore intègres et enfin intègres ; placez l’intérêt national et l’intérêt public au-dessus de vos intérêts individuels ; respectez les textes sur le contenu local, mais surtout respectez l’esprit des textes sur le contenu local », s’est-il adressé au secteur privé national.

Il a en outre fait comprendre aux sociétés minières et leurs différents sous-traitants, qu’au-delà du respect de la règlementation nationale, la promotion du développement durable est un précepte de la gouvernance des ressources naturelles, qui commande la promotion du contenu local…

Yves Zongo, président de l’Alliance des fournisseurs burkinabè des biens et services miniers (ABSM)

Pour Yves Zongo, président de l’Alliance des fournisseurs burkinabè des biens et services miniers (ABSM), ces 48 h sont des moments qui vont leur permettre de faire de l’auto-critique. « Un travail de fond pour nous permettre de renforcer ce que nous avons engagé ; si nous sommes sur le bon chemin, que nous puissions continuer », a-t-il indiqué.

Lire aussi : Journée du fournisseur minier du Burkina Faso : Les enjeux et défis de la gouvernance du contenu local au cœur de la 4e édition

Laurent Michel Dabiré, représentant de la Chambre des mines, a souhaité que l’on puisse s’appesantir sur d’autres aspects du contenu local qui sont tout aussi importants pour faire du développement minier un véritable levier de développement économique et social. Les officiels ont eu droit, en marge de l’ouverture officielle, à une visite guidée des stands.

Tambi Serge Pacome ZONGO 

Burkina 24 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Serge Pacome ZONGO

Tambi Serge Pacome ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Un commentaire

  1. I hope in all being done that we are focus at purchasing durable, safe plus productive modern mining equipment that allows us to competitively compete against foreign mining companies. There is much greater profit for all when Burkinabe mine their mines with same equipment foreign mining companies possess. We must reward honesty with portion of profits set to side for year end bonuses to be paid for honesty, safety plus productivity.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page