Dori : Du grabuge autour d’Essakane

3749 8

 

Photo d'archives

Depuis hier mardi 20 mars, la ville de Dori, dans le nord du Burkina Faso, connait un remue-ménage qui va grandissant. De jeunes gens manifestent dans les rues de la ville pour dénoncer les conditions d’embauche sur le site minier de Essakane (exploité par la société IAM GOLD).

Les habitants de Dori tentent de convaincre les autorités de la localité et les dirigeants de la société minière IAM GOLD de faire plus de recrutement de leur personnel parmi les autochtones de la région. C’est pour cette raison que de nombreux jeunes gens ont investi hier et aujourd’hui les rues de la ville.

Entre autres, les manifestants se plaignent du fait que la mine ne profite pas à la localité dans laquelle elle est implantée : il n’y aurait pas ou presque de collaboration avec la localité. Les vivres et tout le matériel utilisés sur la mine proviendraient de la capitale Ouagadougou, toute chose qui empêche le développement du commerce dans la région. Selon Amara S. Ba, les jeunes gens voudraient prendre connaissance des besoins des travailleurs de Essakane pour pouvoir les fournir afin qu’ils n’aient plus besoin d’aller à Ouagadougou pour se ravitailler.

Les crieurs parlent aussi des routes et autres infrastructures qui n’ont pas encore été réaménagées  en fonction de la nécessité de la mine, ce qui occasionne de nombreux désagréments pour les riverains.

Ces manifestations feraient suite à de nombreuses revendications des jeunes de Dori, qui se plaignent depuis près d’un an et demi. Ces revendications avaient occasionné dans le passé des grèves sur le site minier et le licenciement d’un certain nombre de jeunes de Dori.

Plus tôt dans la journée, les manifestants avaient décidé de marcher sur le gouvernorat, mais s’en étaient vus empêchés par les forces de l’ordre. Une situation qui pourrait s’envenimer si rien n’est fait à des niveaux plus autoritaires.

 

Stella NANA

Il y a 8 commentaires

  1. salut je suis un jeune burkinab? j'habite a dori je suis agent technique d'agriculture je recherche du bolot dans une mine d'or dans le sahel essakane ou tambao ou a djibo contacter moi au 79213013 merci

  2. je suis un jeune qui est ? la recherche de travail,(MAGASINIER)ou sa soit.ESSAKANE-SA a le droit de faire tout ce qu’il veut sur ses employ?s,immaginez vous y a eu un contrat avant de commencer.c’est parce que la soci?t? veut que le travail avance plus que les ann?es derni?res .Merci pour votre compr?hension.

  3. Experience experience exeperience!!!!!! Oh!Stop!
    Alors ou voulez-vous que moi je decroche cette experience et cette qualification dont vous en parlez autant.En frappant encore ? d’autres portes;l? ou on me parlera plus d’experience?
    Ah! Arretez svp!
    Jeunes de Dori et du Sahel je vous reconnait maintenant.Allez jusqu’au bout je dit jusqu’au bout.
    Force et Abn?gation ? Vous.

  4. BRAVO! Enfin vs etes sorti d’un long sommeil il ?t? temps que les jeunes de dori reclame ce qui leur reviennent de droit.Sinon cmt comprendre qu’on lance un appel de recrutement a dori on depose les dossiers on les laisse sans aucune suite et fait appel aux amis, parents et connaissance. LUTTER POUR VOTRE DROIT

  5. je ne suis pas d’accord avec les jeunes de Dori. S’ils sont en col?re c’est d’abord au ministre de la fonction publique qu’ils doivent se plaindre parce qu’ils sont burkinab? et chaque ann?e on organise les concours sans les embaucher. S’ils ne peuvent ps faire cela qu’ils laissent ESSAKANE travailler en toute qui?tude car c’est une solution de facilit? qu’ils cherchent l?! Dori est une partie du FASO donc tous les burkinab? ont droit ? l’emploi ? ESSAKANE.

  6. si reelement on va ce basse sur l’esperience professionnel pour faire le recrutement burkina je t’assure que m?me bocop de nos cadre sera la place qu’ils sont aujourd’hui.parlons francs les jeunes ont raisoin mais le gouverment ne pas prepare comme d’abitude.DORIENS POUSSER CAR LA RICHESSE EST AU BOUT DU SACRIFICE.

  7. oui c’est normal qu’on privilegie la population autochtones dans le recrutement de Essakane mais une question qui se pose est de savoir si les autohtones ont la qualit? requise pour ?tre embauch?s ? des fonctions n?cessitant une exp?rience professionnelle assise?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre