THEATRE DE MARIONNETTES : QUAND J’ETAIS PETIT…


La suite après cette publicité

Dans le domaine artistique, les collaborations sont légions. Elles naissent parfois au gré de rencontres fortuites, au premier abord, mais ouvre la voie à des échanges fructueux. C’est le cas de la rencontre entre  N’SELE Kiza Malone et de Ivan POMMET, deux marionnettistes de cultures différentes.

 

Le premier est congolais d’origine et résidant au Burkina Faso depuis plusieurs années. Le second est français. Leur passion commune est la marionnette. La rencontre qui liera les deux destins a eu lieu il y a de cela plus d’une année, lors du festival Filigrane dirigé par Athanase KABRE. Venu pour y animer un stage, Ivan sera impressionné par les masques et marionnettes produits de Malone. Il leur est donc venu à l’idée de relater l’histoire de « H », un enfant-soldat.

Vivant en Afrique, « H » est devenu enfant-soldat malgré lui et a participé à de nombreux conflits. Sa vie s’est donc dégradée en finissant par se réduire en une succession d’errances, à la recherche des siens.

La décision de relater, avec des marionnettes, cette série de difficultés est le fait même de plusieurs facteurs. Le premier est lié à l’histoire de « H » qui est très poignante.

Le second vient du fait que la marionnette permet aux acteurs de prendre plus de distance avec l’histoire. Cet art crée également des images aussi puissantes que des mots, et relate le vécu avec plus de douceur. La considération populaire prête à la marionnette son caractère enfantin. Pourtant, selon Malone, elle est aussi porteuse de message de conscientisation à l’endroit de tout public.

Le troisième facteur, selon Ivan, vient du fait que le phénomène d’enfants soldats n’est pas propre à l’Afrique. La Colombie et la guerre serbo-croate viennent nous le rappeler. Cependant, en Europe, le phénomène d’enfants-soldats est très peu relaté par les médias. Même lorsqu’il en est fait cas, il n’est pas relaté comme il se doit.

            Afin de ne pas en donner une coloration uniquement africaine à ce spectacle, la mise en scène du spectacle aura deux acteurs qui joueront en fonction du public ou du pays. Lorsque les représentations auront lieu dans un pays africain, Ivan en sera l’acteur. Par contre, en Europe, les représentations seront assurées par Malone. Ce choix purement artistique vient du fait que les deux artistes veulent garder l’intimité de « H ».

            La première étape de la scénographie se veut une tente berbère ou de réfugiés, deux catégories sociales en perpétuel mouvement. Sur une toile seront projetées des dessins animés représentant la brousse, les combats et les ruines. Il ne sera pas fait mention de photos sur le thème, la majorité d’entre elles montrant avec force les horreurs vécues.

            Sur le plan de la conception des marionnettes, il s’agira de la manipulation à vue avec des marionnettes sur table. Le rôle de l’enrôleur d’enfants-soldats sera l’œuvre du manipulateur lui-même. Jouant le rôle de « H », il s’agira pour lui de se représenter les siens qu’il n’a plus revu depuis des décennies sous forme de marionnettes. L’apport du conte sera un plus qui permettra de rehausser le niveau du spectacle.

            La première représentation de cette pièce qui a pour titre provisoire Quand j’étais petit…,  aura lieu, après plusieurs résidences à Ouagadougou, à Bobo-Dioulasso et en France, en avril 2012.

 

Rialé

 

publicite


publicite

bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page