Sylvain Zingué : « Nous voulons former de grands basketteurs burkinabè avec Moving Basketball Camp »

La sixième édition du camp de basketball dédiée aux jeunes, Moving Basketball Camp se tient du 23 décembre 2011 au 3 janvier 2012 à Ouagadougou et pour la première fois à Bobo Dioulasso  du 25 au 30 décembre 2011. 

La suite après cette publicité

 

Ce camp est une initiative du jeune basketteur burkinabè Sylvain Zingué Ouattara, sociétaire de l’ Étoile Filante de Ouagadougou (EFO). Son ambition est d’apprendre aux jeunes les rudiments du basketball, les gestes techniques et de faire du Burkina est grande nation dans ce sport. Sylvain Zingué Ouattara qui veut transmettre sa passion aux enfants se prononce ici sur l’organisation de la sixième édition de Moving Basketball Camp.

Vous organisez pour la 6ème fois Moving Basketball Camp, comment va t-il se dérouler ?

Avant tout, je signale que le camp se déporte pour la toute première fois à Bobo Dioulasso. C’est un challenge pour nous parce que la ville de Bobo est un bastion du basketball national. Nous avons été formés là-bas. Les enfants ont de la passion pour la discipline. Je sais qu’ils ont eu les échos du camp que nous organisons habituellement. Nous nous sommes donc dit qu’il serait bien de partager nos connaissances avec nos petits frères qui sont là-bas. Cette année si tout va bien nous serons à Bobo sur le terrain de l’ École Nouvelle du 25 au 30. Il s’agit donc d’un camp qui va durer juste 5 jours mais le stage sera vraiment intense. Pour le moment, nous n’avons pas les moyens et c’est juste pour tâter le terrain et tester l’engouement des enfants. Si ça tient alors l’année prochaine, nous aurons un camp aussi renforcé que celui de Ouagadougou.

Cette année à Ouaga, le camp va se dérouler beaucoup mieux. Je sens déjà que l’effectif sera plus renforcé que l’année dernière tout simplement parce qu’il y a des clubs qui s’inscrivent. Je prends le cas de l’Étoile Filante de Ouagadougou (EFO) qui va amener plus de 20 jeunes. Il y a des basketteurs qui devraient venir aussi de Koudougou. On va essayer de contacter Ziniaré et les localités qui sont proches pour participer au camp. Il est en train de s’étendre. Au niveau du travail technique, nous serons plus exigeants, plus pointilleux sur les gestes techniques. C’est d’ailleurs la raison qui nous pousse à organiser ce stage.

L’année dernière des entraineurs français avaient pris part au camp. Est-ce que cette année ils seront de la partie ?

Il y a un qui viendra cette année. Ils venaient avec leurs propres moyens en assurant eux même leur transport par exemple. Ce n’est pas facile pour eux. Cependant, le camp connaitra la présence d’un professionnel burkinabè évoluant en Belgique à savoir… Lire la suite sur Burkina24Sports

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page