Point de presse du gouvernement: les grandes orientations pour 2012 de deux ministères (2)

Le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, Yacouba Barry le jeudi 19 janvier. Photo: Burkina24

Après le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, au point de presse du jeudi 19 janvier, l’occasion a été donnée au ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme de présenter les grandes orientations de son département et de répondre aux questions des hommes et femmes de média.

La suite après cette publicité

Au ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, les actions envisagées pour 2012 visent pour une grande part à la maîtrise de la croissance des villes burkinabè. C’est un défi qui tient à cœur le ministre Yacouba Barry, pour qui une croissance urbaine non maitrisée serait dangereuse. Plus concrètes, certaines de ces actions participent du programme « 10 000 logements sociaux » et devraient se traduire par 2000 logements sociaux, fruit attendu du partenariat public-privé.

Par ailleurs, des actions débutées en 2011, devraient se poursuivre afin de répondre à des phénomènes assez préoccupants comme le non-respect des normes de construction ou encore les occupations illégales de terrains. Le ministre Yacouba Barry a fait un bilan partiel de la campagne de contrôle des constructions de bâtiments, initié en fin 2011.  Ainsi, 1270 chantiers ont été contrôlés et 76% de ces chantiers étaient non conformes à la règlementation, dont 16 appartenant à l’État ou à ses démembrements.

Carte blanche pour 125 dossiers d’opération de lotissement

Aussi préoccupant que les chantiers de construction, le phénomène des occupations illégales de terrain. En effet, selon une étude évoquée par le ministre, sur un total  de 3 549 terrains à usage autre que d’habitation dans la ville de Ouagadougou, 70,16%  sont occupés, dont 26,31% de façon non conforme à l’affectation initiale. Pour 2012, le ministère entend agir dans le sens de faciliter le respect de la règlementation : « il s’agira de procéder à l’immatriculation des réserves foncières et de leur affectation suivant leur vocation aux départements concernés », a expliqué le ministre.

Sur une autre question de foncier, cette fois plus délicate, celle des opérations de lotissement, suspendues depuis la crise de 2011, le ministre a donné les détails concernant les dossiers exécutés directement par l’État. Ainsi, 125 sur les 130 dossiers examinés par une commission interministérielle, pourront bientôt se poursuivre. Par contre, 05 dossiers non pas été autorisés, la plupart ayant rencontré l’opposition des populations locales.

Deux ministres ont présenté les grandes orientations de leurs départements pour 2012. Photo: Burkina24

Par ailleurs, le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Alain Édouard Traoré, a insisté sur cette volonté du gouvernement de communiquer sur ses actions. Une démarche, selon lui, qui offre la possibilité aux citoyens de prendre le gouvernement à défaut.

publicite


publicite

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page