2014, « année des dangers » : Blaise Compaoré a-t-il rassuré ?

3294 23

La tradition a encore été respectée ce 31 décembre 2013 par le Président du Faso, Blaise Compaoré à travers le message qu’il a adressé à la nation pour lui présenter ses vœux. En une dizaine de minutes, un peu plus, le chef de l’Etat a dit ce qu’il entend faire du Burkina Faso mais surtout ce qu’il en a fait depuis. A-t-il été rassurant ?

Blaise Compaoré, Président du Faso (Photo d'illustration - DR)
Blaise Compaoré, Président du Faso (Photo d’illustration – DR)

Le plus important de ce discours a été entendu dans la dernière partie après le bilan de 2013. L’on retient qu’à cette étape de la vie de la nation, Blaise Compaoré avait besoin de rassurer ses concitoyens.

«Le principal motif qui fonde toute mon action est de léguer à la postérité, une société bâtie sur un socle de stabilité et tournée vers le progrès», dit-il.

Un tel message pourrait rassurer mais au-delà, il importe de se poser des questions sur les circonstances qui prévalent à une telle adresse. Si le Président du Faso en est arrivé jusque là, puisque c’est sa mission en tant que premier magistrat, il y a fort à parier que des inquiétudes subsistent.

L’une de ces inquiétudes, c’est le climat social suffisamment mis à mal par les questions de l’article 37, du sénat et du référendum.

 A ce propos, le Chef de l’Etat déclare : « je mesure l’ampleur de la responsabilité qui est la mienne dans la préservation de la stabilité sociale et de l’unité nationale à un moment où, de manière quasi-universelle, la fragilisation des équilibres sociaux, économiques et sécuritaires préoccupe et interpelle vivement. »

Que fera-t-il ?

 Mais que fera-t-il ? Consulter son peuple, confie-t-il. Mais cette consultation sera-t-elle la panacée ? Le temps presse et joue surtout contre le Président du Faso qui devra s’atteler à trouver une sortie de crise idéale puisqu’il reconnait que cela est de sa responsabilité.

Dans le cas contraire, son vœu de léguer aux générations futures une nation vivable risque de ne pas se réaliser.

La tension politico-sociale actuelle fait peur et ne présage pas d’un futur tranquille. Les vœux du Chef de l’Etat doivent être forts de sens, avec des solutions qui tranquillisent. Les partis politiques s’attaquent en permanence et d’autres forces sociales s’y invitent aussi.

 Le Chef de l’Etat, s’il mesure l’ampleur de la situation devra reconnaître réellement que « aujourd’hui plus qu’hier, l’implication des forces sociales dans la gestion de la société est un impératif » et que « les citoyens burkinabè demandent à jouer pleinement leur partition dans les décisions qui les concernent au plus haut point».

Ce n’est pas trop tard de le reconnaître. Il faut impliquer et sans arrière pensée, ces citoyens-là.

En définitive, il faut se demander ce que les citoyens feront de ce message de Blaise Compaoré. Et surtout, est-ce qu’il a rassuré ?

 Burkina 24 

There are 23 comments

  1. Aboubacar Soulama, qu’allons nous donc faire de notre constitution si elle a ?t? faite pour un seul individu? Les opposants feront ce que le peuple voudra qu’ils fassent.En tout cas, pas piller les biens publics. La paix qui r?gne au burkina n’est pas l’action de blaise, nous devons cette paix au peuple burkinab? travailleur, sobre,tol?rant, se contentant du minimum ? cot? d’une famille et son clan ne manquant de rien.La limitation de mandat est constitutionnelle et ne souffre d’aucune ambiguit?.Il est inadmissible qu’elle soit le roman priv? de M Blaise Compaor

  2. je pense que blaise compar?joue avec son peuple et que seuls les petits d’esprit n’arrivent pas a le voir.En 26 ans de pouvoir tout ce qu’il a pu changer c’est la vie de ses proches par contre le pays est rest? et reste dans une misere permanente.ceux qui ne mange pas a leur faim sont plus nombreux.svp laisse le pouvoir en 2015

  3. Je pensais que vous aimez le d?bat contradictoire or erreur. A chaque fois que j’?cris vous occultez. Par cons?quent adieux

  4. Blaise Compaor? est un excellent com?dien.Son discours est une contraduction flagrante avec son conduite politique:il parle de stabilit? sachant qu’il est le principal vecteur de l’instabilit? actuellement.Par son non respect de la parole en voulant modifier l’article 37 il veut l?guer un marasme sociale aux g?nerations futures.Son discours n’?voque meme pas le d?c?s de Nelson Mandela symbole de pardon et d’alternance.Au plan national Blaise n’a pas parl? du d?c?s du Pr?sident SAYE Zerbo ni des nombreux accidents mortels de la route.Son discours ne contient aucun chiffre ?conomique.En somme c’est un discours trop vague,flou et sans v?ritables perpectives radieuses pour le Burkina.C’est r?grettable!

  5. Je pense ?l’avenir de ce pays dans cette histoire de 2015 avec ou sans Blaise Compaor?.Pour moi ce n est pa la dur?e de Blaise Compaor? au pouvoir.si Blaise Compaor? peut faire la volont? du peuple en 2015 qu il reste,dans le cas contraire quil s’en aille.Jai l’impression que nos soi disant opposants ne sont pas credible ce qui les interesse c’est uniquement le pouvoir.ils sont incapable d’elaborer un programme pour une meilleure aspiration au bonheur du peuple,tou ce quils savent dire s?:<>.la question n? pa l?.si vous venez o pouvoir qu est ce que vous allez faire???????Tant d’interrogation sans reponse.Nous avons tous inter?t ? ce que la paix r?gne dans ce pays.Telle etait ma contribution

  6. Blaise am?nagement indemnitaire quand? fais pardon revois nos salaires depuis 27ans chaque fois c’est 4,5 pour 100.quand m?me?

  7. Mon fr?re si tu es burkinab?, je te f?licite pour ton discours trop plein de sens… Si tu n'es pas burkinab?,tu peux rentrer au pays des hommes int?gres nous te GRANTISSONS LA NATIONALIT? ET SANS CONDITIONS!!!! BRAVO!!!

  8. L’alternance du pouvoir est une obligation dans la vie d’une nation,le peuple burkinab? est assez m?r de prendre en main leur propre destin.Il est temps de go?te ? la democratie sinon vous risquerai de vivre dans un royaune…

  9. la photo a tout dit. tel un lion furieux pr?t ? mettre le feu. cette fois-ci,comme Norbert ZONGO, on est pr?t ? tout.

  10. Pourquoi des m?naces a l’encontre du pr?sident telle est la question que je me pose en lisant certain r?action. Faut il pense ? trouver une solution pour maintenir la paix et construire ce beau pays qu’il est un exemple en mati?re de stabilit? dans la sous r?gion . C’est sans rapp?l? ? d’autre que le BF est un pays dont la nature n’a pas fait de don de ressource. Be nous laissons pas berner par les politicien car c’est dernier vise leur profit

  11. Blaise COMPAORE joue avec le peuple burkinab? et se fait croire par le burkinab? sans cervelle. Blaise COMPAORE se fera candidat en 2015 sans ambages et toutes ses tournures ont ?clairci davantage qu’il tient ? y rester au pouvoir ? vie point barre. Blaise n’a pas besoin r?ellement du SENAT mais la modification de l’article 37 de notre constitution que lui m?me en a fabriqu?e.

  12. Ce discours de 10 minutes ou plus etait « classe ». En quelque minutes, le president a brosse tout ce qui etait important. Moins de parole et plus d’actions. Les Burkinabe savent ce qui est bien pour eux et je suis certain que la majorite silencieuse va sortir pour dire Y EN A MARRE de ces menaces et petits jeux (pour souper) vehicule par une minorite manipulatrice et assoiffe de pouvoir.

  13. je r?pondrai non ? cette question au regard de la volont? du pr?sident ? rester au pouvoir, parce que le peuple est suffisamment divis? sur la question de 2015 notamment la r?vision de l’article 37 au point que je me dis que, que ce soit blaise qui reste au pouvoir ou un opposant qui arrive en 2015 au pouvoir, il y aura toujours des remous au bas mot.Il faut s’attendre ? beaucoup de contestations. La solution est peut ?tre que l’article 37 reste en l’?tat et que le CDP pr?sente un autre candidat

  14. Plus que jamais,le pr?sident Blaise Compaor? est attendu devant l’histoire.Il joue peut ?tre ses derni?res cartes et le sait bien.Il n’a pas droit ? l’erreur.Il ? d?cid? de tenir l’opinion publique en haleine jusqu’? un certain temps et ? contribuer ? faire monter le d?bat politique au Faso au grand bonheur et plaisir des organes de presse,? permettre ? l?opposition Burkinab? de se retrouver se rassembler ou se d?chirer telles des fourmis en alertes d’une proie ? saisir.pour ma part c’est une bonne chose car m?me le citoyen lambda s?int?resse d?sormais ? la politique au pays des hommes int?gres ? d?j? entendu parl? de l’article 37 et sait qu’il ya une constitution au Burkina que m?me un pr?sident doit respecter.Bien vrai, l’encrage est circonstanciel mais doit se poursuivre et se consolider normalement pour le bien du pays.Mais l? ou ?a coince un peu,une partie de la population estime que le pr?sident doit se prononcer sur son ?ventuel candidature pour calmer la pol?mique et certains d’ajouter qu’on aimerait tellement voir le Blaiso partir avec tous les honneurs apr?s tant de services rendus surtout pour la stabilit? dans la sous r?gion.On ne peut le condamner ? l’avance car le pr?sident du faso n’a jamais dit ouvertement qu’il se repr?senterait ? sa propre succession en 2015 alors accordons le le b?n?fice doute car apr?s tout son mandat se termine en 2015.Aussi,l’opposition Burkinab? fera t’il le poids face ? un r?gime qui ? 26 ans d’exp?rience? Blaise Compaor? est attendu devant l’histoire.

  15. paix et progres ce que blaise pretend apporter au pays.
    1.te rappelles tu le 15 oct 87,le 27 oct 87 plus recemment les mutineries de 2011 les massacres de zabr? et les conflits ouverts et larv?s de chefferie dans nbre de localit?s du pays.
    2.le progress:en 25 ans de pouvoir l’autosuffisance alimentaire est une qu?te,l’enseignement secondaire est surtt privatize,les ?tudiants manquent de prof et d’amphi;yalgado , sourou,chr kdg sont d?pass?s,le budget au pays des hommes dignes est tjrs d?ficitaire et depuis belle lurette le faso fait partie des 5 derniers pays du monde.183e/187 en 2012 #181e/187 en 2011 comme quoi on avance.blaise tu as ?chou? lamentablement pars en paix sinon….

  16. Non ! Ce discours n’est pas du tout rassurant. Au contraire, il inqui?tant. Blaise s’appr?te ? injecter de l’argent dans l’organisation d’un faux referendum aux fins de sauter la clause limitative des mandats pr?sidentiels. Ce qui va embraser le pays. Que Sauve le Faso !

  17. Mr. le pr?sident vous aimez votre pays ? Vous voulez que ce pays soit en paix ? Alors oubliez le s?nat co?teux, oubliez la modification de l?article 37, acceptez pacifiquement l?alternance, car apr?s 26 ans de pouvoir sans partage avec un taux record de corruption, vous ?tes un danger pour le Burkina qui peine ? avancer.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre