Le Pasteur Henry YE: « Les fidèles sont avant tout des citoyens »

Le président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Barthélemy KERE a rencontré une délégation des fidèles chrétiens de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), ce mercredi 18 juin 2014, à Ouagadougou. Me KERE est venu faire le point à la FEME, sur les différentes activités de mise à jour du fichier électoral au plan national et sur les perspectives de la CENI notamment la mise en place de ses démembrements dans les pays étrangers prévue à partir du mois de juillet prochain.

La suite après cette publicité

A la sortie de sa rencontre avec les premiers responsables de la FEME, le président de la CENI, Me Barthélemy KERE a expliqué que sa visite aux fidèles chrétiens de la fédération des églises et missions évangéliques (FEME) rentre dans le cadre de la mise à jour du fichier électoral au Burkina Faso et à l’étranger.

Le président de la CENI, Me Barthélémy KERE(© Burkina24)
Le président de la CENI, Me Barthélémy KERE(© Burkina24)

D’une part, « Nous sommes venus ce matin pour faire le point de nos activités à la FEME sur la mise à jour du fichier électoral à l’interne » et d’autre part, « sur la gestion du recensement des Burkinabè de l’étranger en vue de l’organisation de la présidentielle de 2015 », a indiqué Me KERE.

A l’entendre, la CENI est à une étape intermédiaire dans la mise à jour du fichier car le recensement au niveau des communes rurales et urbaines autres que Ouagadougou et Bobo Dioulasso est terminé. Et étant donné que le recensement dans les deux plus grandes villes du pays (Ouaga et Bobo) a commencé depuis hier 17 juin, « la CENI a encore besoin de ses mandants pour qu’ils interpellent tous les fidèles et la population burkinabè en général, à se faire enrôler avant le 30 juin prochain ».

Sur le vote des burkinabé de l’étranger

Le président de la CENI a aussi ajouté qu’après l’installation des démembrements de la CENI (32 ambassades et 9 consulats généraux) à l’étranger prévu en juillet, le recensement électoral sera effectif dans ces différents pays dès les mois d’aout-septembre à venir. A l’issue de sa visite, Me Barthélemy KERE s’est dit comblé quant à la disponibilité de la FEME à accompagner la CENI dans ce processus électoral.

Pour le secrétaire général de la FEME, le pasteur Henry YE, « l’Église a un rôle à jouer dans la mise à jour du fichier électoral ». « Et chaque fidèle est avant tout un citoyen du pays ». La FEME a déjà un représentant au niveau de la CENI, le pasteur SABA

Le pasteur YE a également affirmé qu’en marge de la visite du président de la CENI, les fidèles avaient pris l’engagement de continuer à travailler avec l’ensemble des pasteurs, chrétiens et religieux du Burkina Faso et d’ailleurs pour que la paix règne au « Pays des Hommes intègres » et partout dans le monde.

Noufou KINDO

Burkina 24

publicite


publicite

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page