Rappel d’ambassadeurs : Le gouvernement veut donner un nouveau visage à la diplomatie burkinabè

Par décret, le Président du Faso Michel Kafando a rappelé au bercail dix ambassadeurs. Dans un communiqué en date du 23 mars 2015, le Service d’information du gouvernement donne les raisons de ce rappel. 

La suite après cette publicité

Le gouvernement burkinabè veut donner une « meilleure image » à la diplomatie burkinabè  et instaurer  « une nouvelle façon de gestion des circonscriptions diplomatiques du Burkina Faso« 

Le 20 mars 2015, par décret, les ambassadeurs Odile Bonkoungou (Allemagne), Daniel Ouédraogo (Cuba),  Yéro Boly (Maroc), Justin Koutaba (Côte d’Ivoire), Marie Pauline Hien Winkoun (Tunisie), Idriss Ouédraogo (Inde), Frédéric Korsaga (Belgique), Der Kogda (New York), Prosper Vokouma (Confédération Helvétique) et Monique Ilboudo (Danemark) étaient rappelés au pays.

Dans un communiqué, le gouvernement burkinabè donne trois raisons à ces rappels : « il y a ceux qui sont appelés à faire valoir leur droit à la retraite, ceux dont la durée de leur mandat a excédé, et ceux qui ont fait l’objet d’un activisme politique ». 

La catégorie de diplomates actifs dans le domaine politique semble retenir particulièrement l’attention du gouvernement burkinabè et pèse pour beaucoup dans sa volonté, selon le communiqué, de donner « à la diplomatie burkinabè un nouveau visage« , précisant que cette catégorie « sera désormais rappelée à l’ordre conformément aux textes en la matière« .

Le gouvernement dirigé par Michel Kafando, qui, il faut le rappeler, a passé la plus grande partie de  sa carrière dans la diplomatie, a décidé de faire « un suivi rigoureux de la vie de nos circonscriptions diplomatiques« .

« Désormais l’Ambassadeur burkinabè devrait avoir à l’esprit qu’il représente son pays et son gouvernement à l’étranger, peut-on lire dans le communiqué. Son rôle devrait être essentiellement d’ordre diplomatique, sa mission ayant trait à la représentation et à la négociation. Ainsi il sert d’intermédiaire entre son gouvernement et les gouvernements des pays de sa juridiction ».

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

8 commentaires

  1. C’est tres bien du courage nous savons que ce pas facile,mais tenez bon Dieu va vous guide si vous pren? la bonne intention pour aide ce pauvre pays.

  2. Boukari Sawadogo Naze Cesaire Sandy Bandaogo Yannick Dabir? Mahamadou Bikienga Myriame Konf? Jonas Bayoulou Honor? Ouedraogo Traore Ben Salif Traore Mamadou Serge Ouoba Ambikrys Zongo S Luc Tapsoba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page