Aide publique au développement : La dette du Tchad allégée

La banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) ont annoncé le 29 avril 2015 approuver un allègement de la dette du Tchad de 1,1 milliard de dollars, au titre de l’initiative PPTE par tous les créanciers du Tchad.

La suite après cette publicité

Dans un communiqué, les deux institutions ont précisé : «Le FMI et l’Association internationale de développement  (IDA), membre de la Banque mondiale, ont décidé d’accorder au Tchad un allègement de la dette de 1,1 milliard de dollars, dont 1 milliard de dollars devrait être offert par des créanciers multilatéraux et le reste par des créanciers bilatéraux et commerciaux».

En effet, «le Tchad avait accompli des progrès satisfaisants pour remplir les conditions requises afin d’atteindre le point d’achèvement de l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (initiative PPTE), stade auquel l’allègement de la dette au titre de cette initiative devient irrévocable et le pays est admis à bénéficier de l’initiative d’allègement de la dette multilatérale (IADM)».

Pour le pays, le fait d’atteindre le point d’achèvement de l’initiative PPTE constitue un résultat important, car cela témoigne de l’amélioration considérable de la gestion économique ces dernières années, selon Mauricio Villafuerte, chef de mission du FMI pour le Tchad.

Il pourra désormais affecter davantage de ressources aux secteurs sociaux et à la promotion de la croissance économique. Du reste, l’application intégrale de l’allégement de la dette réduira considérablement la charge de la dette tchadienne.

Le ratio valeur actuelle de la dette/exportations tomberait de 55,1 % fin 2013 à 31,3 % fin 2015 et devrait continuer de baisser pour se situer à 12,5 % fin 2019. Le Tchad est le 36e pays à atteindre le point d’achèvement de l’initiative PPTE.

Lancée en 1996 dans la perspective d’aider les pays les plus pauvres et les plus endettés, essentiellement africains, à réduire la charge que le surendettement fait peser sur leur croissance économique, l’initiative PPTE avec l’appui de l’IADM créée en 2005 devrait permettre aux pays bénéficiaires de dégager des ressources supplémentaires pour les aider à atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), fixés par les Nations unies.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Source :agenceecofin

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page