Présidentielle Ghanéenne: Le président John Dramani Mahama dépose officiellement sa candidature

Le président ghanéen, John Dramani Mahama, a déposé le 29 septembre 2016, sa candidature à un second mandat à la présidentielle dans son pays du 7 décembre prochain, a annoncé le président de la Commission électorale, Yussif Alhassan Ayuba.

La suite après cette publicité

John Dramani Mahama, 58 ans, sera candidat à sa propre succession à la présidence ghanéenne sous la bannière du Congrès National Démocratique (NDC). Il sera opposé, tout comme à la dernière présidentielle en 2012, à son principal adversaire Nana Akufo-Addo, leader du principal parti de l’opposition, Nouveau Parti Patriotique, NPP.

Selon la Commission électorale ghanéenne, ce sont au total 23 personnes qui avaient récupéré les dossiers de candidature à la présidence. Ils avaient jusqu’au vendredi 30 septembre 17h pour les soumettre.

John Dramani Mahama blanchi dans une affaire de corruption

Ce même 29 septembre, date du dépôt de sa candidature, John Dramani Mahama a été blanchi dans une affaire de corruption.

Le chef d’Etat avait été accusé par l’opposition d’avoir reçu une voiture, de la part d’une entreprise de construction burkinabè à la suite d’un appel d’offres pour la reconstruction du mur d’enceinte de l’ambassade du Ghana à Ouagadougou, la capitale burkinabè.

La Commission des Droits de l’Homme et de la Justice Administrative (CHRAJ) a rapporté que les suspicions de conflit d’intérêt contre M. Mahama «n’étaient pas prouvées», a rapporté l’Agence Ecofin.

Le président de la république Ghanéenne, n’a pas nié avoir reçu un véhicule tout-terrain de la part de cette entreprise burkinabè. Toutefois, il n’admet pas que ce présent soit lié à l’obtention d’un quelconque contrat avant d’ajouter que le véhicule au centre des débats a rejoint le parc automobile du gouvernement.

La CHRAJ dont les responsables sont nommés par le président, a reconnu que le président Mahama a transgressé le code de bonne gouvernance en acceptant ce cadeau.

En 2013, Jhon Dramani Mahama avait instauré en personne, un code d’éthique pour les ministres et les fonctionnaires, afin de lutter contre la corruption. Ce code leur interdisant, entre autres, d’accepter des cadeaux de plus de 500 cedis (120 dollars) quel qu’en soit son donateur.

John Dramani Mahama avait accédé au pouvoir en juillet 2012, en remplacement du président John Atta Mills, brutalement décédé, à l’âge de 68 ans. Il a été ensuite élu président de la République, le 7 décembre de cette même année à l’issue d’un scrutin contesté par l’opposition.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24                                                                                                

Source: Agence Ecofin

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page