La force antiterroriste du G5 Sahel a lancé ses premières manœuvres

Le premier déploiement de la force du G5 Sahel a eu lieu à la frontière entre le Burkina, le Mali et le Niger pour limiter le mouvement de groupes armés dans une zone que les Etats ont délaissée.

La suite après cette publicité

Les 5 000 hommes ne sont pas encore réunis, pas plus que le financement total pour nourrir le G5 Sahel. Mais sa première opération a été lancée et se nomme « Hawbi ». Une centaine d’hommes ont été déployés dans la zone des frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina. Ils seront appuyés par des  éléments de la force française Barkhane en appui à l’artillerie mais aussi au niveau aérien avec des drones, des hélicoptères et des chasseurs.

L’objectif est de faire une « démonstration de force ».

Regroupant le Mali, la Mauritanie, le Burkina, le Niger et le Tchad, la force du G5 Sahel atteindra sa vitesse de croisière en mars 2018. Elle a un besoin de financement de 240 millions d’euros et une levée de fonds est prévue pour le 16 décembre 2017.

Burkina24


Photo d’illustration

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page