Burkina : L'Université virtuelle mettra les voiles à la rentrée 2019

Burkina : L’Université virtuelle mettra les voiles à la rentrée 2019

4 3

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MESRI) a porté à la connaissance des collectivités territoriales, son projet dénommé « Université virtuelle du Burkina ». Université qui répondra à bon nombre de difficultés que rencontrent les universités publiques du pays. Le comité de pilotage de cette université virtuelle a détaillé son projet devant les élus locaux ce mercredi 9 mai 2018 à Ouagadougou.

A l’ère du numérique, il est important que tous les domaines s’approprient cet outil que sont les TIC. L’éducation étant la base de toute évolution d’un pays, le ministère en charge de l’enseignement supérieur au Burkina a mûri un projet,  «Université virtuelle du Burkina »,  qui surmonterait les difficultés et des enseignants et des étudiants des universités publiques.

Selon le chef de mission de l’université virtuelle du Burkina, Jean Marie Dipama, l’enseignement supérieur au Burkina Faso traverse, depuis deux décennies, une crise structurelle liée à l’accès et à la qualité de la formation. Les effectifs des nouveaux bacheliers s’accroissent d’année en année : 18 274 en 2011, 26 954 en 2015,  30 000 en 2016 et  35 000 en 2017.  

« Une croissance annuelle de 11% a été constatée dans les universités publiques depuis 2005. L’insuffisance des infrastructures d’accueil et des équipements de formation et la faiblesse, voire le recul des investissements de l’Etat dans le système de l’éducation », sont autant de raisons avancées par le Pr Jean Marie Dipama. En outre,  la mise en œuvre des projets du MESRI inscrits dans le PNDES dans sa composante « Développement du capital humain » a justifié la mise en œuvre du projet.

Burkina : L'Université virtuelle mettra les voiles à la rentrée 2019
Voici à quoi ressemblera l’Université virtuelle à la rentrée 2019

« L’université virtuelle au Burkina est un projet structurant que le ministère de l’enseignement supérieur a conçu et que nous souhaitons mettre en œuvre à travers l’implantation des différentes infrastructures. Nous avons jugé opportun de porter l’information à l’ensemble des acteurs, notamment les mairies où nous allons solliciter les sites, et implanter les différentes infrastructures », a expliqué le chef de mission.

Le budget global du projet est d’environ 87 milliards de F CFA en deux composantes. Et le Pr Jean Marie Diapama a indiqué que la première phase portera sur la construction du siège et les trois espaces numériques ouverts d’environ 25 milliards de F CFA. « Et à la suite, nous allons étendre au niveau des autres chefs-lieux des régions pour qu’au finish nous ayons aussi bien le siège de l’université virtuelle avec tout l’équipement et les 16 espaces numériquse avec l’équipement complet », dit-il.

Au niveau de la ville de Ouagadougou, des sites ont été retenus pour accueillir les équipements. Et « ce sont les arrondissements 3, 6 et 11 de la ville de Ouagadougou« , a confié le Pr Jean Marie Dipama. Ce dernier a laissé entendre que  l’université virtuelle sera  fonctionnelle à partir de la rentrée 2019.

Irmine KINDA

Burkina24

.

Il y a 3 commentaires

  1. Avatar

    L’art de gouverner ou mieux de créer une Université Virtuelle au Burkina ne consiste pas à rendre souhaitable ce qui est possible mais à rendre possible ce qui est souhaitable .

  2. Avatar

    Les mots sont bien habillés, les réalités sur le terrain sont de véritable problèmes.. UNIVERSITES VIRTUELLES…2019 a côté là…c’est claire que le travail sera bâclé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre