Burkina : Le Premier ministre juge « inacceptable » l’augmentation des tarifs de Orange Burkina

Le Premier ministre burkinabè Christophe Dabiré a jugé « inacceptable » l’augmentation des tarifs de la compagnie de téléphonie mobile Orange Burkina.

La suite après cette publicité

Dans un tweet ce 2 février 2020, le chef du gouvernement a déclaré que « le communiqué de Orange relatif à l’augmentation des tarifs est inacceptable ».

Orange Burkina a en effet annoncé une augmentation de 2,04% des tarifs de ses prestations à compter du 17 février 2020. Cette décision est liée selon la compagnie à la Loi de finances qui impose une taxe de 7% sur le chiffre d’affaires réalisé par les entreprises de télécommunications.

Mais le Premier ministre oppose que « les débats opérateurs de téléphonie/ARCEP sur la question sont antérieurs à la loi de finances 2020 et font l’objet d’une étude ». Et de conclure que « le gouvernement n’acceptera aucune augmentation avant les conclusions« .

La décision de Orange Burkina fait déjà des mécontents sur les réseaux sociaux. La compagnie a prévu une conférence de presse ce 3 février 2020.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page