Sénégal : L’opposant Ousmane Sonko dans la lunette du cyclone

Accusé de viol et de menace de mort sur une jeune masseuse professionnelle de 20 ans à Dakar, l’opposant et député Ousmane Sonko est depuis ce mardi 10 Février 2021, l’objet d’une procédure de levée de son immunité parlementaire par le gouvernement. Il avait refusé de se rendre à la convocation de la gendarmerie tant qu’il n’en était pas le cas.

La suite après cette publicité

L’affaire Ousmane Sonko est encore loin de son épilogue. Après avoir refusé de comparaître devant les officiers de la gendarmerie sénégalaise suite aux accusations de viol et de menaces de mort portées par une jeune dakaroise, le gouvernement a annoncé avoir transmis ce mardi 09 Février 2021 à la demande du procureur général, la requête de levée d’immunité du député et opposant politique concerné.

Cette requête a été adressée au président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse qui a convoqué les membres du bureau de l’assemblée le 11 février prochain avec pour ordre du jour : « informations ». Selon Aymerou Gningue, député et président du groupe Benno Bokk Yakaar, il devrait certainement s’agir de cette procédure de levée de l’immunité parlementaire à l’encontre de leur collègue.

Toutefois, cette levée d’immunité obéit à une procédure relativement longue car le bureau devrait approuver cette procédure, puis une commission ad hoc de onze membres doit être formée, et enfin le député va être entendu avant  qu’une décision ne soit prise en assemblée plénière.

Pendant ce temps, l’honorable Ousmane Sonko est toujours à son domicile. Des éléments des forces de l’ordre encerclent son quartier après les dernières empoignades avec les partisans de l’accusé.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page