Burkina Faso : La France offre du matériel pour les sapeurs-pompiers de Dori

La Brigade Nationale des Sapeurs-Pompiers (BNSP) a reçu ce vendredi 21 janvier 2022, du matériel roulant et  d’équipements de secours et de lutte contre les incendies, à Ouagadougou de la part de la France. Cette cérémonie a été présidée par le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Maxime Koné. 

La suite après cette publicité

En vue de renforcer les capacités du Centre de Secours de Dori, pour une meilleure opérationnalisation et la qualité des services de secours, du matériel roulant et d’équipements a été remis à la Brigade Nationale des Sapeurs-pompiers  par la République Française.

Photo de famille des  autorités présentes à la cérémonie  pour marquer ce jour.

Selon le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Maxime Koné, ce matériel est destiné à opérationnaliser la caserne de secours et d’incendie de Dori. « Nous voudrions saluer cette coopération et ce geste qui permet aux populations du Sahel  et en particulier de Dori de pouvoir bénéficier de services de qualité de la part des soldats du feu », a-t-il affirmé. 

Il a assuré que ces véhicules, équipements et matériels sont gracieusement offerts par la République Française dans le cadre de la coopération, notamment à travers le projet « Trois Frontières-volet Protection Civile ».

Le ministre de la sécurité Maxime Koné remettant les clés des matériels roulant au commandant de la BNSP, colonel Ernest Kisbego.

 D’une valeur de  près de 267 500 000 de francs CFA, ce matériel a été financé par l’Agence Française de Développement (AFP) avec l’appui technique de l’expertise France et la Direction de la Coopération de Sécurité et de Défense.

Le matériel est composé entre autres  de deux ambulances  équipées, un véhicule pick-up double cabine « 4×4 » de liaison, une moto tout terrain de liaison, deux canots de sauvetage avec leurs remorques et lots de bord, une remorque de secours routier ainsi qu’un kit embarqué de matériel de désincarcération, une motopompe d’épuisement et un lot de vingt postes fixes, véhiculaires et portatifs de matériel de transmission radio.

Une vue du matériels remis à la BNSP . Il a été expliqué au ministre de la sécurité que le coût de l’équipement complet d’un personnel de la BNSP tel le personnel habillé sur la photo est de 2 millions de F CFA.

Selon l’Ambassadeur de la France au Burkina, Luc Hallade, ce matériel s’inscrit dans un projet global qui est le projet d’opérationnalisation de la caserne de Dori.

 « Il n’y avait aucune structure  de  sécurité civile, de secours aux populations dans les régions du Sahel. Quand il y avait une intervention y compris notamment à Dori, ça veut dire que ce sont les sapeurs-pompiers de Kaya ou de Ouahigouya qui interviennent, qui évidemment prenaient du temps. C’était compliqué et cela ne permettait pas une intervention efficace et rapide », a-t-il expliqué.

L’Ambassadeur de la France au Burkina, Luc Hallade remettant symboliquement , à Maxime Koné, ministre de la sécurité un casque de protection du personnel de la BNSP.

Les zones de couverture de la caserne de Dori sont les provinces de l’Oudalan, du Séno, du Soum et du Yagha. Aziz Diallo, le député maire de Dori, ville bénéficiaire s’est réjouit de cette dotation.

« Nous savons maintenant qu’ils seront beaucoup plus opérationnels. Ils pourront répondre à toutes les sollicitudes dont faisait face la population parce que jusqu’à présent il faut noter que quand il y avait des interventions, c’est les unités de Kaya qui devaient se déployer à Dori pour intervenir. Quand vous regardez la distance en cas d’urgence, il y a quand même assez de temps pour arriver », a laissé entendre Aziz Diallo.

Le député maire de Dori, Aziz Diallo a manifesté sa joie de ce don destiné à sa ville.

Le matériel donné à la BNSP entre dans le cadre de la coopération entre le Burkina et la France, à travers le programme 3 Frontières/Volet Protection civile. Ce programme est  estimé à 730 000 Euros soit près de 480 millions de Francs CFA.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page