Burkina Faso : CIMAF donne du sourire aux populations de Séra

Dans la matinée du dimanche 8 mai 2022, la localité de Séra, village situé dans le département de Boussouma, au Centre Nord du Burkina Faso, a reçu la visite des agents de CIMAF (Ciments de l’Afrique). De cette visite, il était question pour les travailleurs de CIMAF de faire parler leur cœur à l’endroit des habitants de cette localité. Ainsi un don en nature composé de riz, de maïs, et de l’huile leur a été octroyé. 

La suite après cette publicité

Si on se rappelle, il y a environ un an maintenant que CIMAF procédait à la remise d’un forage au village de Séra, placé sous le symbole d’une manifestation de solidarité, crédo de la société CIMAF. Ce geste n’était donc pas le dernier, car dans la journée du dimanche 8 mai 2022, une équipe de la société CIMAF va rebeloter cette action de bonne foi. Cette fois-ci, en songeant leur apporter de quoi se nourrir.

Claude Kompaoré, directeur commercial et marketing de CIMAF.

A en croire le directeur commercial et marketing de CIMAF, Claude Kompaoré, ce don a été  pensé du fait que le pays des Hommes intègres traverse une situation sécuritaire précaire causant ainsi des personnes déplacées, qui naturellement ont pris refuge loin de leurs champs.

L’agriculture est sans doute impactée de la pire des manières. Il était donc de bon ton de venir en aide aux populations de la localité de Séra, qui ressentent visiblement les effets de cette crise sécuritaire comme alimentaire.

« Un don estimé à 7 millions de FCFA »

« Comme vous le savez, notre pays, le Burkina depuis des années traverse une situation sécuritaire très préoccupante, qui a pour conséquence de nombreuses personnes déplacées et des personnes vulnérables.

Au-delà de ce phénomène, il convient également de rajouter une saison pluvieuse écoulée qui a été peu satisfaisante, ce qui malheureusement a généré de nombreuses personnes vulnérables qui sont dans le besoin.

Il allait de soi que CIMAF qui opère dans cette localité apporte sa modeste contribution pour soulager un tant soit peu les difficultés de toutes ces populations qui sont dans le besoin », a affirmé le directeur commercial et marketing de CIMAF.

Echantillon du don de CIMAF

Ce don estimé  à une valeur de 7 millions de FCFA, des propos de Claude Kompaoré, est composé de 5 tonnes de riz, de 5 tonnes de maïs et une trentaine de bidons d’huile végétale. C’est alors sans aucun effort que vous imaginez les ressentis de la population de séra après un tel geste à leur faveur.

« C’est des sentiments de joie et de reconnaissance à l’endroit de CIMAF pour ce geste très fort et très symbolique qui viendra soulager les populations nombreuses qui en ont besoin. On leur dit merci et on souhaite plein succès à leurs activités. Ce sont des vivres qui seront distribués à ceux qui sont réellement dans le besoin », a confié Songkolo Naaba de Boussouma.

« CIMAF a bien fait »

Même son de cloche pour le sieur Sorgho Tiembketa. Ayant bénéficié de la bonne grâce de CIMAF, il lance également des mots de remerciement à leur égard. « CIMAF a bien fait, la population les remercie beaucoup, et les félicite. On était vraiment dans le besoin, vous-mêmes, vous savez que la saison pluvieuse n’a pas été bonne donc la population souffrait de manque de vivres, et voilà que CIMAF est venu nous soulager », s’est-il réjoui.

Pour rappel, CIMAF est présent au Burkina depuis 2004. Avec deux usines de production de ciment à Ouagadougou et à Bobo, CIMAF a une capacité de produire plus de 1.200.000 tonnes par an.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page