Journée internationale de l’infirmière 2022 : Une invite à s’inscrire à l’ordre des infirmiers

Le conseil régional du centre de l’ordre national des infirmiers et des infirmières du Burkina Faso a organisé la journée internationale de l’infirmière ce samedi 14 mai 2022 à Saaba. Thème retenu : « la profession infirmière : une voix faite pour diriger-investir dans les soins infirmiers et respecter les droits pour garantir la santé mondiale ».

La suite après cette publicité

La journée internationale de l’infirmière est célébrée à l’image de la date de naissance de la britannique Florence Nightingale, née le 12 mai 1820, pionnière des soins infirmiers modernes et de l’utilisation des statistiques dans le domaine de la santé.

Le Président du conseil régional de l’ordre des infirmiers et infirmières du Centre, Lucien Mano, a fait savoir que la célébration de la journée internationale de l’infirmière est une opportunité de réflexion pour l’ensemble des acteurs du système de la santé sur les conditions de travail des professionnels infirmiers.

Lire également👉Burkina Faso : Des infirmiers et infirmières du Centre en ordre de bataille

« Ce jour d’anniversaire de la naissance de Florence Nightingale est désormais une référence annuelle pour le personnel infirmier de rendre hommage à leur pionnière et de réfléchir sur l’exercice de leur profession », a-t-il souligné.

Lucien Mano, Président du conseil régional de l’ordre des infirmiers et infirmières du Centre,
Lucien Mano, Président du conseil régional de l’ordre des infirmiers et infirmières du Centre

A l’écouter, c’est également  une occasion pour les  infirmiers et infirmières d’avoir un contact non seulement avec les autorités du ministère de la santé et avec la population. Edwige Ilboudo, marraine de cette journée a profité pour faire un plaidoyer au ministère en charge de la santé.

« En scrutant l’environnement de l’exercice de la profession infirmière dans notre pays, il ressort un certain nombre de préoccupations qui pourraient compromettre l’avenir des infirmiers et de la profession infirmière. Il s’agit, entre autres, de l’insuffisance des embauches dans le public comme dans le privé pour les inscrits sur titre, de la stagnation des carrières de certains, de l’insuffisance voire l’absence des ressources matérielles pour l’offre de soins de qualité », a-t-elle lancé.

Tout comme Florence Nightingale, elle a exhorté tous les infirmiers et toutes les infirmières à toujours placer le patient au centre de l’exercice de leur métier pour le bien être individuel et collectif des populations.

La directrice générale des établissements Sainte Edwige a insisté que l’infirmière est au centre de toutes les actions de santé. Le Dr Narcisse Naré, représentant le ministre en charge de la santé, a rappelé l’importance des infirmiers dans le domaine sanitaire.

« Le rôle de l’infirmier est très important dans ce sens qu’il est en face de la communauté et constitue l’interface entre les services de santé et la communauté. Il joue un rôle de premier contact, pour cela il faut qu’il y ait des compétences renforcées et tout l’équipement nécessaire pour mener à bien son travail », a-t-il souligné.

Tout infirmier non inscrit à l’ordre et qui exerce tombe sous le coup de l’exercice illégal de la profession.

Pour lui, cette journée est une grande importance pour le ministère de la santé en ce sens qu’elle vient valoriser les agents de santé qui sont au contact des populations. En outre, Dr Narcisse Naré a interpellé les infirmiers et infirmières à s’inscrire au tableau de l’ordre.

« Tout infirmier non inscrit à l’ordre et qui exerce tombe sous le coup de l’exercice illégal de la profession. Toute chose qui ne saurait être tolérée et expose bien sûr à des sanctions. La dimension première de la qualité des services commence par la certification des compétences professionnelles. Les instances légales de certification des compétences des professionnels  de santé demeurent les ordres professionnels », a-t-il prôné.

Sur le tableau de l’ordre des infirmiers et infirmières de la région du centre en 2021, on totalisait environ 2500 inscrits.

Jules César KABORE

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page