Affaire Marche réprimée du 12 août : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo a plaidé coupable

Le Mouvement M30 NAABA WOBGO fait le bilan d’étape de ce qu’il appelle « la lutte de libération du Burkina de la domination de la politique étrangère de la France ». Ce 19 août 2022, ses premiers responsables étaient face à la presse. 

La suite après cette publicité

A propos de la répression de la marche du 12 août, la Coordinatrice du M30 NAABA WOGBO, Monique Yéli Kam, se pose des questions sur celui qui aurait ordonné la répression de la marche car elle dit avoir respecté  les formalités administratives pour la manifestation.

Hermann Tenbwoaga Zoungrana, l’un des manifestants avait été détenu du vendredi 12 août au mardi 16 août 2022. Il a été renvoyé devant le procureur avec la Coordinatrice Monique Yéli Kam.

Le mouvement dit avoir plaidé coupable des faits qui leurs sont reprochés mais dit avoir bénéficié  d’une situation atténuante de liberté provisoire en attendant le jugement.

Le Mouvement entant attaquer les actes administratifs de la commune de Ouagadougou devant le tribunal administratif ; condamne fermement la répression de la marche, dénonce les accords  de coopération entre le Burkina Faso et la France et maintient son mot d’ordre de dénonciation publique des accords de coopération Française au Burkina Faso.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page