Journée mondiale de l’aide humanitaire au Burkina : Appel à solidarité à l’endroit des personnes vulnérables et des déplacés

Pour la célébration de la Journée mondiale de l’aide humanitaire au Burkina Faso, il a été organisé un panel ce vendredi 19 août 2022 à l’université Pr Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou. Le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Robert Lucien Kargougou, représentant le ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire, a officiellement ouvert ledit panel.

La suite après cette publicité

« Tout un village ». C’est le thème retenu au niveau mondial à l’occasion de cette célébration de la Journée mondiale de l’aide humanitaire. Au Burkina Faso, elle est célébrée autour du thème « Engagement communautaire et réponse humanitaire : ‘’comment cocréer des solutions efficaces aux besoins des personnes affectées’’ ».

Dr Lucien Kargougou.
Le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Lucien Kargougou.

Dr Robert Lucien Kargougou, ministre de la santé et de l’hygiène publique, lisant le discours d’ouverture du ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire, a rappelé qu’à la date du 30 avril 2022, plus d’un million de Personnes déplacées internes (PDI) sont dénombrées sur l’ensemble des treize (13) régions du Burkina Faso.

Puis d’indiquer qu’en dépit des efforts consentis par le gouvernement et ses partenaires, force est de constater que les besoins non comblés des personnes affectées sont énormes. Les thèmes retenus, au niveau mondial et national, « témoignent à souhait le rôle central et incontournable de la communauté et celui de la nécessité de coordonner les actions des différents intervenants afin d’apporter des réponses efficaces aux catastrophes et crises humanitaires », a-t-il alors dit.

Objectifs visés 

Il a aussi saisi l’occasion pour lancer un appel aux acteurs et partenaires humanitaires. « Je saisis ici l’occasion pour lancer un appel à l’attention de tous les acteurs et partenaires à une intensification des actions de solidarité au profit des personnes vulnérables et des PDI », a-t-il appelé, les interpellant « à rendre impératifs dans leurs interventions les principes d’humanité, d’impartialité, de complémentarité et de neutralité tout en respectant les mécanismes nationaux de prise en charge et de gestion de l’information ».

La commémoration officielle de cette journée mondiale, à en croire les dires du ministre Kargougou, vise plusieurs objectifs. Ceux, « de reconnaitre le rôle des communautés dans la réponse et dans l’amélioration de l’offre des acteurs humanitaires ; de sensibiliser sur la nécessité de respecter les principes humanitaires et de produire des réflexions scientifiques à même de soutenir le travail des acteurs humanitaires », a-t-il cité.

Du panel, activité principale marquant cette commémoration, Dr Kargougou a laissé entendre qu’il vise à susciter une contribution de tous les acteurs, singulièrement des communautés locales à la recherche de solutions adéquates à la réponse humanitaire. A cet effet, il a fait savoir que les recommandations, « fortement attendues », bénéficieront d’un intérêt particulier au niveau du département de la solidarité et de l’action humanitaire.

Une vue des panélistes invités.
Une vue des panélistes invités.

Christelle Kalhoulé, Secrétaire permanente des organisations non gouvernementales (SPONG) ; Barbara Manzi, Coordonnatrice humanitaire ; Saturnin Sankara, Secrétaire permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (SP/CONASUR) et Dr Thomas Ouédraogo, Enseignant-chercheur au Centre pour la gouvernance et la démocratie (CGD) sont les panélistes invités.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page