Le Burkina commémore la 37e journée du CILSS

Le ministère en charge des ressources animales et halieutiques a commémoré la 37e journée du comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) ce lundi 12 septembre 2022 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Les pays du Sahel  en particulier et ceux de l’Afrique de l’Ouest en général font face à une insécurité grandissante ces dernières années avec le phénomène terroriste qui empiète sur la quiétude des paisibles populations et sur les activités.

Une situation qui perturbe également la croissance du secteur de l’élevage et de la transhumance dans ces régions. C’est ce qui explique d’ailleurs la quintessence même du thème retenu pour la célébration de cette 37e journée : «L’élevage face à l’insécurité civile au Sahel et en Afrique de l’Ouest».

Dr Innocent Kiba, ministre en charge des ressources animales et halieutique,s a rappelé que l’élevage avec sa composante mobile qu’est la transhumance contribue énormément au secteur économique des pays du Sahel en particulier et ceux de l’Afrique de l’Ouest en général.

Cependant, il a déploré la situation sécuritaire actuelle qui empêche les acteurs de ce secteur de bien mener leurs activités  ces dernières années que ce soit au Sahel et voire dans la région ouest-africaine de manière générale.

«Vous avez beaucoup d’éleveurs qui ont été dépossédés de leur cheptel, il y a des questions de rançonnement, les questions d’insécurité au niveau des axes de transhumance et surtout la stigmatisation des acteurs », a relevé le ministre Kiba.

Dr Innocent Kiba, ministre en charge des ressources animales et halieutiques

D’après lui, le thème choisi pour cette 37e journée interpelle et amène tous les acteurs du secteur à se pencher là-dessus afin d’obtenir un engagement «beaucoup plus fort» et de travailler en synergie entre les 13 pays qui composent cette organisation pour aboutir à des solutions structurantes pour relever les défis.

Abdoulaye Mohamadou, secrétaire exécutif du CILSS

De son côté, le secrétaire exécutif du CILSS, Abdoulaye Mohamadou, le secrétaire permanent, a avancé que la célébration de cette journée est une occasion de faire le bilan des activités réalisées au cours de l’année.

« L’élevage fait face aujourd’hui à plusieurs formes d’insécurité notamment les amplitudes de transhumance qui ont changé », a-t-il dit en indiquant que les éleveurs n’ont plus accès à certaines zones, notamment aux zones de conflits, « le vol du bétail et la fermeture de marché perturbent également les échanges transfrontaliers ».

Le message à passer au cours de cette 37e journée du CILSS, selon le secrétaire exécutif de cette organisation, c’est celui de faire un plaidoyer auprès des acteurs afin qu’ils  prennent conscience des difficultés avec   l’insécurité de plus en plus grandissante qui touche non seulement le secteur  de l’élevage mais les autres secteurs aussi.

À l’avenant, Abdoulaye Mohamadou a mentionné que la crise de la ruralité et celle du pastoralisme alimentent d’une certaine manière l’insécurité au niveau du Sahel en particulier et de l’Afrique de l’Ouest en général.

«En plus du plaidoyer, c’est aussi une occasion de faire le point. Parce que les États font beaucoup d’efforts, le CILSS aussi accompagne ces efforts, nous avons un certain nombre de projets qui sont mis en œuvre depuis quelques années et qui essayent de dresser les contraintes principales liées à l’élevage et au pastoralisme dans la région notamment la prévention des conflits, la réalisation d’infrastructures économiques au profit des pasteurs, la prise en compte de l’économie pastorale dans les politiques publiques », a-t-il indiqué.

Pour rappel,  le CILSS est constitué de 13 Etats membres dont le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Tchad, le Bénin, le Sénégal, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, la Guinée, la Mauritanie  Guinée-Bissau et la Gambie. Cette célébration est ponctuée par des expositions et d’un dîner gala dans la soirée.

Willy SAGBE

Micheline OUÉDRAOGO (Stagiaire)

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page