Burkina Faso : Des négociations en cours avec l’Iran pour la construction d’une raffinerie de pétrole (Me Kyelem de Tambela)

publicite

Le Premier ministre, Me Apollinaire Kyélem de Tambèla, à l’occasion de son Exposé sur la situation de la Nation, ce vendredi 1er décembre 2023, devant l’Assemblée législative de transition (ALT), a abordé des questions d’énergies et de mines.  

La suite après cette publicité

Pour le Premier ministre, il faut oser sortir des sentiers battus si l’on veut construire un avenir prospère pour le pays. C’est ainsi qu’il a fait savoir, en ce qui concerne le domaine de l’énergie, des intensifications de l’énergie photovoltaïque.

Me Apollinaire Kyélem de Tambèla
Me Apollinaire Kyélem de Tambèla

« Trois centrales photovoltaïques d’une puissance cumulée de 90 MW ont été mises en place. Avec l’achèvement de la centrale photovoltaïque de 42 MW de Ouaga Nord-Ouest à Gonsin, dans la commune rurale de Sourgoubila, la puissance passera à 132 MW. Le chef de l’État vient aussi de décider de réactiver le projet de construction du barrage hydroélectrique de Noumbiel », a-t-il dit.

Il a aussi indiqué des négociations en cours avec l’Iran pour la construction d’une raffinerie de pétrole. « Un mémorandum a été signé avec le Ghana pour la construction d’un oléoduc multiproduit pour l’approvisionnement du Burkina Faso en hydrocarbures », a dit en sus Appollinaire kyélem de Tambèla.

En ce qui concerne le domaine des mines, selon le Premier ministre, le Burkina Faso, afin de préserver au mieux ses intérêts a entrepris la relecture du code minier de 2015. A cela, a-t-il poursuivi, il a été mis en place, pour la première fois, la Société nationale pour l’exploitation des substances précieuses (SO.NA. S.P.) ainsi qu’une unité de traitement des résidus miniers. « D’ici peu, le charbon fin sera donc traité sur place. Ce qui donnera des emplois et mettra un terme à la fraude ou aux suspicions de fraude qui entoure le traitement de ces résidus », a-t-il soutenu.

La promotion de l’exploitation minière par des acteurs nationaux, c’est l’autre combat du gouvernement de transition. « Pour promouvoir l’exploitation minière par des acteurs nationaux, 21 nouveaux projets miniers à petites échelles ont été mis en exploitation, et six projets avancés de recherche géologique et minière sont désormais détenus par des investisseurs nationaux », a informé le chef du gouvernement.

Il a en somme rappelé la pose de la première pierre de l’usine de raffinerie d’or par le président de la transition, le Capitaine Ibrahim Traoré, le 23 novembre 2023.

DSN Premier Ministre Apollinaire Joachimson KYELEM de TAMBELA - Dec 2023

Tambi Serge Pacome ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Serge Pacome ZONGO

Tambi Serge Pacome ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Un commentaire

  1. les infos sur les changements climatiques et les catastrophes qu’ils engendrent ne semblent pas arriver aux oreilles de ce gouvernement vus ses choix énergétiques !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page