Financements occultes africains, l’affaire est classée

Robert Bourgi
Robert Bourgi

Robert Bourgi avait accusé des Hommes politiques français en l’occurrence Chirac et Villepin d’avoir reçu des fonds de chefs d’Etats africains pour soutenir leur politique, entraînant ainsi l’ouverture d’une enquête le 13 septembre dernier.

La suite après cette publicité

Cette enquête vient d’être classée affaire sans suite, le parquet de Paris estimant que les allégations de M. Bourgi ne peuvent être confortées par aucune preuve susceptible de motiver des investigations.

Les ‘’mallettes africaines’’ semblent donc invisibles, car vieillies (1997-2005), ce qui prescrit la supposée infraction. Selon la loi de 1995 sur le financement de la vie politique en France, pour ce genres d’infractions, les faits sont prescrits au bout de 3 ans.

Source: france24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page