Crise malienne: Les dirigeants ouest-africains s’engagent à envoyer 3300 soldats au Mali pour un an

Réunions des dirigeants africains ce 11 novembre à Abuja sur la crise malienne. AFP PHOTO/Pius Utomi Ekpei

Réunis dimanche à Abuja, les dirigeants ouest-africains se sont mis d’accord sur l’envoi au Mali d’une force militaire internationale de « 3. 300 soldats » pour « un an », afin de libérer le nord du pays occupé par des groupes islamistes armés, a annoncé le président ivoirien Alassane Ouattara.

La suite après cette publicité

Si les détails du plan d’intervention au Nord-Mali ne sont pas dévoilés, le sommet extraordinaire des chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ce 11 novembre à Abuja, en a fixé les contours: « Nous prévoyons 3 300 soldats pour une durée d’un an », a déclaré le président ivoirien Alassane Ouattara, président en exercice de la CEDEAO, au sortir de cette réunion des quinze chefs d’État de l’organisation, ou de leurs représentants.

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit encore donner son feu vert à cette intervention internationale. Une décision qui pourrait intervenir fin novembre ou début décembre.

publicite


publicite

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page