Togo : Les journalistes contre le pouvoir de suspension de la HAAC

microLes journalistes togolais ont organisé une manifestation spontanée ce mardi 19 février 2013 pour protester contre l’adoption par l’Assemblée nationale d’une loi renforçant les pouvoirs de la HAAC (Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication), l’autorité de régulation des médias au Togo, selon koaci.com. Cette loi organique autorise la HAAC à suspendre des parutions, pour selon les autorités, mettre un frein aux dérives de la presse.

La suite après cette publicité

Pourtant, selon les journalistes togolais, la Constitution n’a donné ce pouvoir de suspension qu’aux juridictions nationales. Pour eux donc, la HAAC n’étant pas une instance juridictionnelle, l’adoption de cette loi constitue une violation de la Loi fondamentale togolaise et est une atteinte à la liberté de presse.

Reporter sans frontière (RSF), dans une déclaration, a indiqué que  « les pouvoirs de sanctions attribuées par ce projet de loi à la HAAC sont d’une telle gravité qu’ils ne peuvent être justifiés par aucune considération d’urgence ou de manquement aux obligations légales » et a considéré que la Haac  « ne doit pas devenir une instance de censure ».

Six autres organisations de journalistes se sont joint à RSF pour demander le retrait de cette loi.

La manifestation a été empêchée sur l’Esplanade du Palais des Congrès, parce que, selon le ministre togolais de la Sécurité, toujours selon la même source, elle n’a pas été autorisée. Les journalistes ont cependant observé un sit-in, fortement encadré par les forces de sécurité, en face de l’Assemblée nationale.

Abdou ZOURE

Pour Burkina24.com

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page