Hauts-Bassins : Alfred Sanou prend officiellement les rênes du Conseil Régional

La suite après cette publicité

 

Alfred Sanou. Ph.B24
Alfred Sanou. Ph.B24

Élu le 6 avril 2013, c’est ce samedi qu’Alfred Sanou, le nouveau président du Conseil Régional des Hauts-Basins, a été officiellement installé dans ses fonctions. Il remplace ainsi Baba Traoré.

La cérémonie d’investiture, présidée  par le gouverneur de la région, a eu lieu dans l’espace séparant le stade Sangoulé Lamizana du siège du Conseil Régional. Elle a été patronnée par la Première Dame, Mme Chantal Compaoré, représentée pour raisons d’agenda. Une foule immense venant des trois provinces que compte la région, a fait le déplacement sur les lieux.

Promettant son appui à  Alfred Sanou et à son équipe, le gouverneur Joseph Bakouan  a invité les forces vives et les autres autorités de la région à apporter leur soutien au président du Conseil Régional entrant. Selon Alfred Sanou, les priorités seront définies avec l’ensemble des conseillers régionaux, et il est prévu une relecture du Plan de Développement Régional adopté par le conseil sortant en 2011. « Nous appelons toutes les filles et fils de la région à l’union. Nous faisons un large appel pour le développement de la région », a déclaré M. Sanou à la presse. Auparavant, lors de son discours, le nouveau Président du Conseil Régional a noté qu’« Aucune couche sociale ne sera exclue du processus » et que le conseil dans son ensemble reste ouvert aux critiques et suggestions constructives. Toutefois, Alfred Sanou a évoqué des contraintes auxquelles lui et ses hommes devront faire face : «  Une pression migratoire importante, de mauvaises pratiques agropastorales causant du coup de sérieux problèmes fonciers, l’insuffisance des études sur les capacités de la région en matière de développement des secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de l’industrie.»

Né en 1954, Alfred Sanou est pharmacien de profession. Il a été maire de Bobo et député à l’Assemblée Nationale. Réélu député lors du scrutin couplé dernier, il a cédé sa place à son suppléant, M. Pierre Traoré.

Michel KONKOBO

Pour Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page