Francophonie : Abdou Diouf demande de « tout faire pour lui trouver un successeur à temps »

Le Secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie, Abdou Diouf, a été recu par le Président du Faso ce dimanche soir. A l’occasion de cette visite à quelques mois de la fin de son troisième mandat, l’ancien président sénégalais a demandé aux chefs d’États et de gouvernements membres de l’Organisation, de trouver à temps un successeur.

La suite après cette publicité
Abdou Diouf et Blaise Compaore, ce dimanche 2 mars 2014. ©Burkina 24
Abdou Diouf et Blaise Compaore, ce dimanche 2 mars 2014. ©Burkina 24

A neuf mois du sommet de Dakar, Abdou Diouf prépare déjà sa succession. Officiellement en visite d’amitié et de travail à Ouagadougou ce dimanche soir, il a déclaré qu’il arrêterait à la fin de son mandat : « Dans quelques mois, je termine mon mandat de secrétaire général de la francophonie, ma mission à la tête de la francophonie, et ma vie publique ». Mieux, il a laissé entendre clairement qu’il ne souhaitait pas poursuivre cette mission : « Au sommet de Dakar, je termine mon troisième mandat, et je m’arrête bien entendu. C’est clair et net et précis et irrévocable » a insisté Abdou Diouf.

Pour ce faire, et c’est l’un des motifs de sa visite à Ouagadougou, le Secrétaire général de l’OIF a demandé au Président du Faso, avec ses collègues chefs d’États et de Gouvernements de la francophonie, de « tout faire pour trouver un successeur à temps » et « mettre la francophonie dans de bonnes mains ». Pour l’ancien président sénégalais qui a dirigé l’organisation pendant trois mandats successifs, « il y a beaucoup d’hommes et de femmes de qualité dans l’espace francophone qui sont capables de tenir ce poste ».

Abdou Diouf s’est défendu ne pas faire allusion à une personne en particulier. Quant au Président du Faso dont une certaine presse dit être un probable successeur de Diouf, il n’en a pas parlé, et a indiqué que le Burkina Faso n’avait pas encore de candidat.

Le sommet de Dakar, le dernier donc pour Abdou Diouf, est prévu du 29 au 30 novembre 2014, 10 ans après le sommet de Ouagadougou, le premier pour Abdou Diouf,  porté à la tête de l’OIF en 2002. A propos du sommet de Ouagadougou, Abdou Diouf a declaré :« Tout ce qui est aujourd’hui acquis au niveau de la francophonie institutionnelle, de l’OIF, nous le devons à ce sommet de Ouagadougou ».

publicite


publicite

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

18 commentaires

  1. Ha ha, ?a sent le roussi. Quelle similitude de fin de r?gne que celle de notre blaiso national avec celle du ? Woudi de Mama ? de l?autre c?t?! Gbagbo avant la fin de son r?gne avaient re?u des soutiens p?le-m?le de ses ? Charlatans ? venus de tous les horizons pour lui t?moigner leur soutien ind?fectible face aux comploteurs. Le n?tre en a re?u de grands aussi jusqu?? d?autres s?arrosaient le titre de conseillers personnels de Hollande. Gbagbo a re?u des propositions d?Obama pour enseigner ? HARVARD ; le n?tre a re?u des propositions pour ?tre m?diateur pour l?ONU, l?UA ou secr?taire de l?OIF. Gbagbo a tout refus? et s?est ent?t?, on connait la suite ! Notre blaiso n?est pas non plus loin de s?ent?ter, si l?on s?en tient au Courrier Confidentiel. Ce qui est troublant dans cette histoire est que les deux savaient tous qu?ils trainaient des casseroles : le ? woudi ? ? cause des diff?rents charniers, le n?tre les assassinats odieux et une politique interventionniste outre-frontalier. Qui s?me le vent r?colte le tempo !

  2. ? Tout ce qui est aujourd?hui acquis au niveau de la francophonie institutionnelle, de l?OIF, nous le devons ? ce sommet de Ouagadougou ?. et sans doute par l oeuvre de notre pr?sident talentueux beaucoup vont le regretter apr?s son d?part c est clair!!!

  3. Les uns et les autres parlent d?opportunit? ? saisir par Blaise comme si c’est eux qui d?cident ? la place de Blaise. Vous ne savez m?me comment Blaise a proc?d? pour que Abdoul Diouf vienne le voir et lui solliciter ?a. C’est vous qui criez Blaise a toujours su c’est qu’il fait. Blaise c’est un tr?s grand strat?ge, s’il a commenc? les m?diations depuis un bout de temps c’est qu’il a un objectif personne que le grand monde ignore, a atteindre.

  4. je crois qu’un poste de ce genre, c’est tout le pire que la communaute internationale puisse accorde a ntre excelence BC en se moment. Qu’il sache saisir l’occasion en or. Si laisse passer… Pour nous de l’interieur, laissons lui un temps de repos et de preparation pr ses pro…

  5. voil? des gens qui savent ce qu’ils veulent pour leur pays et pour eux m?mes. bravo Diouf! l’histoire te retiendra comme quelqu’un qui a oeuvrer pour son pays et pour tout le monde entier. j’ose croire que le Blaiso aussi va se retirer ? temps?

  6. Pour la paix au Burkina et pour la preservation de vies innocentes, je crois que le peuple Burkinabe est pret a pardonner a Blaise et a le laisser postuler a ce poste qui lui donnera une immunite diplomatique. Que Dieu nous garde et nous preserve la paix.

  7. Blaise n’ira nul part. Sa boulimie du pouvoir et sa cupidit? l?gendaire l’emp?cheront. Vous verrez !

  8. ah oui mon ch?r tonton blaise.Dieu t’aime et il veus toujours ton bien saisi la sans tarder tu verras que tu a fait le bon choix.Ces types d’occasions n’arrive que tr?s rarement.

  9. C est avec cette oportunit? qu on va savoir si blaise est vraiment inteligent ou pas

  10. le president n en manquera pas les occasions ,c est un homme a qui on donne beaucoup de respect mais il se souci plus de son pays qui quoi d autre et aussi les burkinab? ont besoin de lui pour 5 ans encore alors il n ira nul part vive Blaise pour le Faso

  11. Je crois qu’on est venu proposer ? Blaise ce poste de SG de l’OIF.Il va accepter, ce sont les modalit?s de passation de charge qu’ils cherchent lui et Diouf le Grand.

  12. le president du faso veut se faire une place de sortie en occupant ce poste a ,la francophonie,mais je crois que la comminaut? internationale ne va pas favoris? cela.Il doit repondre de beaucoup actes commis sous son reigne de 27 ans

  13. On avait propos? ? Gbagbo un poste pendant la crise post-?lectorale et il a refus?; il se trouve aujourd’hui ? la CPI. Alors si Blaise est intelligent, qu’il saisisse cette opportunit?. Avec la protection diplomatique en prime, il pourra ?viter que d’autres pays ne le trainent devant des tribunaux pour ses implications diverses… Si fait comme Gbagbo, il sait ce qui l’attend. Au mieux l’exil et les tribunaux, au pire…

  14. Je vois un sc?nario ainsi:  » Peuple du Burkina Faso, en cet instant solennel, j’ai d?cid? d’organiser des ?lections pr?sidentielles anticip?es o? je ne suis pas candidat, pour l’int?r?t sup?rieur de la Nation. Je vous invite ? plus de civisme et d’ardeur pour b?tir notre cher Faso. »

  15. L? il n’y a de limitation et il veut s’en aller! Blaise doit en tirer le?on.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page