Burkina : Près de 200 000 candidats au BEPC en 2014

Le nombre de candidats au BEPC session 2014 a augmenté au Burkina. Ils sont plus de 184 000, contre 143 000 en 2013, à prendre part à cet examen du  secondaire qui aura lieu du 3 juin au 2 juillet 2014, a informé le ministre des Enseignements secondaire et supérieur (MESS), lors d’un point de presse ce 8 mai 2014.

La suite après cette publicité
Le Pr Moussa Ouattara (milieu)  a assuré que les préparatifs se déroulent normalement (Ph : B24)
Le Pr Moussa Ouattara (milieu) a assuré que les préparatifs se déroulent normalement (Ph : B24)

Les effectifs des candidats prétendant à la main du BEPC, l’un des premiers diplômes de l’enseignement général  secondaire au Burkina, sont en hausse de 28,56%  cette année.

En effet, informe le MESS, Pr Moussa Ouattara, lors d’un point de presse ce 8 mai 2014, ils sont 184 391 (sur un total de 194 984 candidats  prenant part au BEPC, CAP et BEP) cette année contre 143 431 en 2013. Le taux d’accroissement des effectifs était de 1,61 % de 2012 à 2013.

Le ministre explique ce « fort taux d’accroissement » par le faible taux de succès enregistré au BEPC l’année dernière (le taux de réussite est passé de 52,16% à 22,6%), les nombreuses grèves et « l’augmentation normale des effectifs résultant de l’accroissement continuel des capacités d’accueil au post-primaire ».

La conséquence immédiate de cet accroissement est le décalage entre le budget dont a besoin le MESS pour organiser l’examen et celui qui a été accordé (plus de 3,596 milliards de F CFA pour le CAP, le BEP et le BEPC). Ce qui crée un manque à gagner d’environ 350 millions de F CFA, révèle le Pr Moussa Ouattara, qui assure cependant que « nous allons trouver une solution ».

Pour le reste, les épreuves pratiques et orales du BEPC, de même que celles des examens professionnels (BEP et CAP), auront lieu du 3 juin au 2 juillet, et les épreuves sportives ont commencé depuis le 2 mai pour finir le 17 mai prochain.

« Les préparatifs se déroulent normalement »

Au niveau du BAC (qui connaît cette année l’ouverture d’une option agriculture), les effectifs ont connu une hausse de 9,39 %. De 54 832 en 2013, le nombre de candidats est passé à 59 983, avec un budget de plus de 2,384 milliards de F CFA (contre 2,041 milliards en 2013). L’examen se déroulera du 19 juin au 5  juillet 2014.

Le ministère assure que les dispositions sont prises au niveau des universités pour accueillir les futurs étudiants. Sept pavillons sont déjà construits, un nouveau campus sera construit à Ouagadougou et le gouvernement met en œuvre une politique de construction d’universités dans les différentes régions du Burkina.

Pour revenir aux examens session 2014, selon le Pr Moussa Ouattara, « les préparatifs se déroulent normalement », et le calendrier prévisionnel est jusqu’à présent respecté. Les dispositions sont également prises pour contrer les tentatives de fraude, assure le Pr Moussa Ouattara.

Il demeure cependant des difficultés liées notamment à l’insuffisance de la dotation budgétaire, la disponibilité des enseignants des universités et les coupures d’électricité, qui, de l’avis du MESS, « peuvent être à l’origine de perturbations majeures dans le déroulement de l’examen ».

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

9 commentaires

  1. je souhaite bonne chance ? tous les candidats des diff?rentes examens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page