Education environnementale : des écoles primaires récompensées

Des écoles primaires, publiques et privés, et des Circonscriptions d’éducation de base (CEB) ont reçu samedi 31 mai 2014, des récompenses et du matériel d’hygiène à Ouagadougou pour leurs actions en matière d’hygiène et de propreté en leur sein.

La suite après cette publicité

Œuvre de l’Association Jeunesse sans frontière Burkina (AJSFB) et de ses partenaires, un concours a récompensé les établissements dans la perspective de les encourager à forger et à maintenir un comportement exemplaire pour l’amélioration de leur cadre de travail.

La première de chacune des écoles publiques d’un côté et privées de l’autre a bénéficié d’une latrine VIP d’environ 700 000 F CFA, et toutes y compris les CEB ont reçu des prix selon le rang, essentiellement de matériel d’hygiène, de balayage, de nettoyage, afin d’encourager les lauréats à s’investir davantage pour un environnement sain.

Cent établissements primaires et cinquante CEB qui ont pris part au concours organisé par l’AJSFB en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, et le ministère de l’Environnement et du Développement durable en vue de cultiver de bons comportements dès la base.

La propreté, l’assainissement, l’hygiène, bref l’éducation environnementale étant très importante pour l’épanouissement de l’Homme, la mairie de Ouagadougou, l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) et le Réseau d’information et de communication pour l’hygiène, l’eau potable et l’assainissement (RICHE) ont participé avec les initiateurs au jury constitué pour la circonstance.

Les écoles primaires et les CEB ont été visitées chacune deux fois pendant la période du 3 mars au 31 mai 2014, et ont été classées selon les critères suivants : la propreté des salles et de la cour, la présence de latrines, leur utilisation et leur entretien, le dispositif de lavage des mains, l’utilisation des poubelles, l’embellissement, l’éducation civique et environnementale.

Au-delà du classement, des recommandations ont été faites par le jury, entre autres, l’extension du concours à toutes les écoles de la province, la prise en comte des cantines scolaires dans les critères d’évaluation.

L’AJSFB a capitalisé les acquis de 7 ans du concours de propreté inter-scolaire et inter-CEB qui est à sa septième édition dans la province du Kadiogo, mais peine toujours à rassembler les partenaires autour de la consolidation des récompenses.

Le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation à travers sa direction provinciale salue cette initiative de promotion de l’hygiène et de l’assainissement en milieu scolaire.

Boureima LANKOANDE

pour Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page