Trafic de bébés nigérians : Les épouses de hautes personnalités nigériennes impliquées

L’une des épouses du président de l’Assemblée nationale du Niger, celle du ministre d’Etat nigérien, et les 3 épouses d’un ancien banquier se seraient procurées chacune de bébés jumeaux provenant du Nigeria, selon le site de la radio France international (RFI).

La suite après cette publicité

Cette révélation de trafic de bébé entre le Niger et le Nigeria résulte selon RFI, de la récente l’arrestation d’un réseau de trafiquants nigérians à Niamey au Niger. A cet effet, plusieurs femmes nigériennes, dont les épouses d’un ministre, du président de l’assemblée nationale et d’un ancien banquier sont interrogées pour justifier de la manière dont elles ont eu leurs enfants.

«On les soupçonne d’avoir profité de bébés mis au monde dans des usines à bébés régulièrement démantelées au Nigeria» selon RFI. Les enquêtes de la police judiciaire nigérienne, nigériane et béninoise ont révélé que les femmes qui n’arrivent pas à avoir d’enfant se rendent dans l’Etat de Ondo au Nigeria pour ramener des bébés jumeaux dans leur pays.

Une trentaine d’individus dont des agents d’état civil, des intermédiaires, des femmes et leurs époux ont été interpelés  au Niger. Tous les accusés seront déférés à la justice, sauf Abdou Labo, le ministre impliqué et Hama Amadou, le président de l’assemblée nationale, du fait de l’immunité liée à leur fonction.

Cette affaire laisse perplexe les acteurs de la société civile nigérienne, pour qui l’adoption est légale au Niger. Malgré cette possibilité, les réseaux de trafiquants qu’on démantèle fréquemment au Nigeria ne cessent d’attirer les nigériens.

Mouniratou LOUGUE                   

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page