Fièvre Ebola : La JEP demande au gouvernement burkinabè de prévenir

La Jeunesse engagée pour la Patrie/ Mouvement pour le patriotisme, le civisme et la paix (JEP/MPCP), a, dans une déclaration  parvenue à Burkina 24, rappelé que le virus de la fièvre Ebola (qui a déjà fait 660 décès en Afrique de l’ouest)  est entré au Nigéria. Pour ce mouvement de la société civile burkinabè, le Burkina n’est donc pas à l’abri de la maladie.

La suite après cette publicité

Par conséquent, il estime que le gouvernement burkinabè doit  monter sur le cheval pendant qu’il est encore couché. « Il faut à tout prix éviter de jouer les médecins après la mort car gouverner, c’est prévoir« , déclare le porte-parole,  Zelda Kambiré.

Aussi, la JEP/MPCP (en savoir plus) propose-t-il cinq mesures que le gouvernement devrait prendre pour ne pas être surpris par une éventuelle contagion.

Il s’agit, notamment,  de mettre en place un plan anti-Ebola « dans les plus brefs délais« , d’entamer le recrutement et la formation d’agents communautaires chargés de ventiler les bonnes pratiques aux populations pour éviter tout risque de contamination, de renforcer le dispositif de surveillance dans les zones de transit et de mettre en place un système d’alerte précoce et des salles spécifiques pour la prise en charge éventuelle des patients.

Enfin, le mouvement, dirigé  par Aristide Ouédraogo, préconise de « procéder à une communication préventive sur les signes et les symptômes de la maladie à travers tous les canaux de communication ».

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page