Maroc-Burkina : deux accords pour accroître la coopération commerciale

A l’occasion du forum ‘’Action lumière’’ tenu le 22 septembre dernier à Ouagadougou, plusieurs conventions ont été signées entre des structures burkinabè et marocaines en vue de promouvoir le secteur du commerce.

La suite après cette publicité

Quatre conventions au total ont été signées par des organisations du Maroc et du Burkina pour servir la coopération énergétique et commerciale entre les deux pays.

Parmi ces accords, deux ont été signés par Maroc Export (centre marocain pour la promotion des exportations), un avec Apex Burkina (agence pour la promotion des exportations du Burkina), et l’autre avec la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina (CCI-BF).

Les conventions signées entre Maroc Export et Apex Burkina et la CCI-BF assorties de plans d’action prévisionnelle qui permettront la mise en œuvre diligente de l’accord relèvent du domaine du commerce.

Ces partenariats prévoient entre autre la promotion et le développement des relations économiques et commerciales entre le royaume du Maroc et le Burkina Faso, l’échange d’information sur les marchés marocain et burkinabè, l’échange des opportunités d’affaires.

L’échange et le développement d’expertise, la mise en œuvre d’activités promotionnelles, l’assistance et l’accompagnement des PME, le lobbying auprès des décideurs, la capitalisation des meilleures pratiques sous-tendent également les accords entre ces deux structures.

Il s’agit pour les trois structures (Maroc Export, Apex Burkina, et la CCI-BF) d’œuvrer en synergie au renforcement de la coopération entre les deux Etats, à l’accroissement les échanges  économiques et commerciaux.

Pour ce faire la capitalisation des expériences respectives, les appui-conseils, la participation à l’organisation de rencontres, d’activités intéressant l’une ou l’autre partie s’avère indispensables.

Les deux autres conventions, dans le domaine de l’énergie, ont été signées entre  la FENELEC (Fédération Nationale de l’Électricité, de       l’Électronique et des Énergies Renouvelables) et le SEEA/B (Syndicat des entreprises de l’électricité et assimilé du Burkina),  et l’autre entre le LPEE et la SONABEL.

Boureima LANKOANDE
Burkina24
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page