Coup de gueule : Le continuum de l’éducation de base, un atout ou un danger ?

Le continuum pose un problème de maîtrise, c’est ce que pense un de nos lecteurs. Dans son coup de gueule, il relève la panique que soulève quant à l’application de cette projection dans le système éducatif au Burkina. Une tendance à croire en l’incapacité des acteurs.

La suite après cette publicité

« Le continuum aurait pu traiter efficacement les problèmes d’éducation au Faso si et seulement si…Mais au Burkina Faso on a toujours l’impression que l’on danse plus que la musique.

Même les autorités éducatives et politiques semblent déboussolées face au désordre ambiant sinon comment peut-on admettre qu’un projet qui parait si bien préparé soulève autant de désarroi: les parents sont angoissés; les acteurs de l’éducation désemparés et confus; les élèves inquiets.

Tout cela laisse croire que ces autorités ne savent pas se projeter avec pertinence afin d’anticiper et parer les éventuels obstacles. Comme disent les dioula : » burkina i fo » »

Un lecteur

publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page