Voyage sur Mars : Pas de retour sur terre pour les volontaires

Les 4 pionniers que la société Néerlandaise Mars One prévoit envoyer pour coloniser la planète Mars mourront à partir du soixante huitième jour, selon une étude menée par cinq chercheurs en aéronautique du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Mais déjà, 200 000 personnes à travers le monde sont volontaires pour ce voyage de 7 mois périlleux.

La suite après cette publicité

L’excès de production d’oxygène des plantes censées nourrir les colons et le non développement de la technologie pour équilibrer l’atmosphère  seront les principales causes de mort par asphyxie, selon les résultats d’analyse des données scientifiques disponibles sur ce projet.

Aussi, ont-ils souligné le coût élevé de la mission, (au moins 4,5 milliards de dollars), impliquant l’envoi de pièces détachées dont dépendront les colons, et qui augmentera avec l’envoi d’autres équipages.

Réfutant ce rapport dont il juge les données utilisées incomplètes, le Néerlandais Bas Lansdorp, cofondateur et PDG du projet Mars One a néanmoins accepté le problème des pièces détachées qui impose le défi de tout garder en état de marche.

Plus de 200 000 personnes provenant de 140 pays sont volontaires, et le néerlandais Gerard’t Hooft, lauréat du Nobel de physique en 1999 a apporté son soutien au projet. Le processus de sélection et l’entrainement des pionniers seront aussi filmés pour une télé réalité.

*Source : lemonde.fr

Mouniratou LOUGUE

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page