Michel Kafando a prêté serment

Michel Kafando, désigné président de la transition par le Conseil national de désignation, au petit matin du 17 novembre 2014, a été investi après après avoir prêté serment devant le Conseil Constitutionnel ce 18 novembre 2014 à la Salle des Banquets à Ouaga 2000.

La suite après cette publicité

« Je jure devant le peuple burkinabè et sur mon honneur de préserver, de respecter, de faire respecter et de défendre la Constitution, la Charte de la transition et les lois, de tout mettre en œuvre pour garantir la justice à tous les habitants du Burkina Faso ». 

Ecoutez le serment de Michel Kafando

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/177480116″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Telle est la promesse solennelle (inscrite à l’article 10 de la Charte de la transition du 16 novembre 2014) qu’a faite Michel Kafando aux neuf juges constitutionnels, à l’ensemble des participants présents dans la Salle des Banquets de Ouaga 2000 et au peuple burkinabè qui s’est exprimé le 30 octobre 2014 pour faire partir Blaise Compaoré.

Cette prestation de serment a été suivie du dépôt de la liste des biens du nouveau président entre les mains du Président du Conseil constitutionnel Dé Albert Millogo, laquelle liste, en rappel, et selon toujours la Charte de la transition, sera publiée dans le Journal Officiel.

Michel Kafando a ensuite reçu les insignes de ses nouvelles fonctions (Chef de l’Etat et Président du Faso) des mains du Grand Chancelier des Ordres burkinabè, qui l’a élevé au rang de Grand maître des Ordres burkinabè.

« Plus rien ne sera comme avant »

Michel Kafando a été conduit au palais présidentiel de Kossyam, où il s'est installé (© Lefaso.net)
Michel Kafando a été conduit au palais présidentiel de Kossyam, où il s’est installé (© Lefaso.net)

Dans le discours qui a suivi, Michel Kafando a donné l’assurance qu’il respectera la Constitution et la Charte et que « plus rien ne sera pas comme avant ».

« A partir de la douloureuse expérience que nous venons de vivre avec le fameux article 37, voué aux gémonies, nous avons les yeux ouverts. La jeunesse burkinabè a les yeux ouverts. Les femmes burkinabè ont les yeux ouverts et plus rien ne sera comme avant s’agissant du respect scrupuleux de l’ordonnancement juridico-politique de notre pays« , a-t-il affirmé.

Michel Kafando a dit par ailleurs accueillir cette charge avec humilité. « Humilité de quelqu’un qui n’est là que pour une période transitoire. L’humilité de quelqu’un qui est conscient que le pouvoir qu’il détient appartient au peuple et que de ce fait, son exercice ne doit souffrir d’aucun abus, d’aucun excès« .

→ Lire aussi : Le discours de Michel Kafando

La cérémonie s’est close par les félicitations des membres du Conseil constitutionnel, des présidents d’institutions, des Secrétaires généraux de ministères, entre autres, au nouveau président qui a eu enfin les honneurs militaires. A noter que le président sénégalais Macky Sall, s’est fait représenter par son ministre des affaires étrangères.

→ Voir : Les images de la prestation de serment

Cette prestation de serment marque ainsi la première grande étape de la mise en place des organes de la transition.

Les prochaines étapes seront la nomination d’un Premier ministre, la constitution du gouvernement de transition, la composition du Conseil national de la transition et la passation de charge entre le Chef de l’Etat sortant, lieutenant-colonel Isaac Zida et le président de la transition. Cette cérémonie est prévue pour le 21 novembre 2014.

En attendant, Michel Kafando s’est installé au palais présidentiel de Kossyam, quitté il y a deux semaines, par l’ancien président Blaise Compaoré.

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

13 commentaires

  1. Attention car Monsieur Kafando est un anti revolutinnaire qui avait eu des problemes avec Thom? Sank que Blaise a rappelee apres. Il est un tres proche de Blaise et je crois que l?armee l?a proposee juste pour continuer a servrir le Blasio. Aussi souvenez vous de son premier discours ou il a tenu a remercier premierement l?armee pour son choix ; pas meme un merci pour le people et l?opposition. Cela veut tout dire.
    Revisitez le parcourir de Kafando et vous verrez que c?est un pro Blaise et un anti Revolutionnaire qui a aide Blaise dans les affaires du 15 Octobre 87 car etant dans le reseau de la france afrique.

    je dis et redis que Kafando est un produit de la france afrique je viens de voir une confirmation sur RFI

    http://www.rfi.fr/afrique/20141118-michel-kafando-pompier-revolution-burkina-sankara-houphouet-boigny/

  2. f?licitation au nouveau pr?sident , et f?licitation aussi au Lieutenant-Colonel Isaac Zida pour sa fidelit? au peuple burkinab? et je salut le courage de tout le peuple burkinab? il et temps que le peuple africaine ses reveiler vive le peuple africaine la lutte contunue

  3. Attention car Monsieur Kafando est un anti revolutinnaire qui avait eu des problemes avec Thom’ Sank que Blaise a rappelee apres. Il est un tres proche de Blaise et je crois que l’armee l’a proposee juste pour continuer a servrir le Blasio. Aussi souvenez vous de son premier discours ou il a tenu a remercier premierement l’armee pour son choix; pas meme un merci pour le people et l’opposition. Cela veut tout dire.
    Revisitez le parcourir de Kafando et vous verrez que c’est un pro Blaise et un anti Revolutionnaire qui a aide Blaise dans les affaires du 15 Octobre 87 car etant dans le reseau de la france afrique.

  4. l’acte est plus importan que des belles paroles,imitez le chef de l’Etat COL YACOUBA ISAAC ZIDA est sortie crise ayant la tete bien haute,

  5. Allez au boulot.Mais avant, il faut appeler le Cardinal pour qu'il vienne exorciser les lieux.?a doit ?tre truff? de f?tiches et de sortil?ges de toutes sortes.

  6. Que le tt puissant t’assiste et te guide ds le bn sens et ds la bonne direction tt au long de tn mandat. Que Dieu protege le Burkina .

  7. Bonne Chance Pr?si. Entourez vous de « FOUS » de vrais conseiller sachant vous relayer fid?lement les aspirations du Peuple, et non de « griots » et de « conseillers gastriques »

  8. Michel, que Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, t?accompagne dans cette mission tr?s fragile qu?un panier d??ufs. Que le conseil constitutionnel prenne en compte de tes biens et d?abolir l?injustice et l?impunit? pour la bonne marche d?un Burkina nouveau. Bon vent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page