Burkina : Soutien des régulateurs des médias africains à la transition politique

Le Réseau des instances africaines de régulation de la communication (RIARC) se met au chevet du Burkina en pleine transition politique. Une délégation du RIARC a effectué une mission d’information et de contact auprès des nouveaux dirigeants du Burkina et du Conseil supérieur de la communication (CSC).

La suite après cette publicité

La délégation du RIARC a été reçue, selon « Sidwaya », le mardi 9 décembre 2014 par le Premier ministre de la transition, Yacouba Isaac Zida.

La délégation du RIARC a été reçue par le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida.
La délégation du RIARC a été reçue par le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida.

Le réseau a exprimé sa disponibilité à mettre à profit toute son expérience et son expertise pour accompagner le processus de transition au Burkina Faso.

Le président du RIARC, Abdourahamane Ousmane, au sortir de l’audience a affirmé l’engagement du réseau à soutenir l’organisation des élections présidentielles burkinabè prévues en novembre 2015.

« Une des conditions de la transparence des élections demeure l’égal accès et équitable des partis politiques et des candidats aux moyens de communication. Et ce rôle est dévolu au CSC », a expliqué Abdourahamane Ousmane, par ailleurs président du CSC du Niger,

avant de poursuivre qu’au niveau du RIARC qui regroupe 33 pays membres, « nous avons développé une expérience assez riche en matière de régulation des médias dans un contexte d’élections pluralistes et particulièrement dans un contexte de transition ».

Il s’est également dit satisfait d’avoir remarqué une « réelle volonté » du chef du gouvernement à assumer sa part de responsabilité dans cette marche historique du peuple burkinabè pour plus de démocratie et de liberté.

Synthèse de Noufou KINDO

Burkina24

publicite


publicite

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page