Cité Universitaire de Bobo: « Un ouf de soulagement », mais beaucoup reste à faire

Le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida, a procédé à l’inauguration de la cité universitaire de Bobo-Dioulasso, le lundi 22 décembre 2014. Ce joyau de 1008 lits a été un cadeau de noël pour les étudiants, mais pour certains d’entre eux beaucoup reste à faire.

La suite après cette publicité

Les étudiants de Bobo-Dioulasso disposent d’une cité universitaire. L’inauguration de l’infrastructure par le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida est intervenue, le lundi 22 décembre 2014, dans la cité de Sya.

La cité universitaire a une capacité de 1008 lits. Elle est   constituée, entre autres, d’un centre multimédia, d’une infirmerie, d’une maison des hôtes, d’un restaurant, d’une administration et d’un grand magasin.

Le projet cité a été financé par la Banque Islamique de Développement (BID), et le coût s’élève à 6 247 260 000 FCFA. Selon, le Premier ministre, la réalisation de ce joyau a été toujours des préoccupations du gouvernement dans le but d’améliorer les conditions de vie et d’études des étudiants.

Le Premier ministre a ajouté que le gouvernement va travailler de manière efficace dans les études, dans des conditions de vie des étudiants, « parce que les étudiants  sont l’avenir du Burkina Faso». Par ailleurs, les étudiants, ont apprécié ce joyau, mais pour certains beaucoup reste à faire.

Au nom des étudiants, Samuel Kabore, a d’abord remercié les autorités pour leur présence et manifesté les intérêts que portent les étudiants de ce cadeau de Noël.

En plus, il a réitéré, les problèmes qui sont : les conditions de vie meilleures, des connexions internet « haut débit » dans les universités et le système LMD.

Après l’inauguration de la cité 1008 lits, le Premier ministre, Isaac Zida, a posé la première pierre de la deuxième phase du projet cité, qui va compter 1500 lits.

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina24 à Bobo

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page