Justice: Manifestation de victimes et bousculade à l’arrivée de Simone Gbagbo

Dans le cadre du procès l’accusant d’atteinte à la sûreté de l’Etat suite à la crise postélectorale de novembre 2010 à avril 2014, Simone Gbagbo est arrivée à 9h 25 GMT au palais de justice d’Abidjan sous haute surveillance. Vêtue d’une longue robe fleurie vert-marron, les cheveux, soigneusement nattées, Simone Gbagbo, visiblement très détendue, arborait un sourire qui certainement a ravivé la colère des victimes de cette crise qui ont manifesté bruyamment à son arrivée.

La suite après cette publicité

Dans le hall, quelques victimes appartenant au collectif des victimes de Côte d’Ivoire, tentent des incursions pour accéder à la prévenue et avoir accès à la salle d’audience, d’où une bousculade entre sympathisants et opposants de Simone Gbagbo.

L’ex-première dame de la Côte d’Ivoire est poursuivie en même temps que 82 autres personnalités de l’ancien régime  pour atteinte à la sûreté de l’Etat, rébellion, xénophobie, tribalisme et constitution de bandes armées, pendant la crise post-électorale qui a fait 3000 victimes.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page