SONABHY : La journée du pétrolier lancée

2110 0

L’ouverture officielle de la journée du pétrolier dans le cadre de la célébration des 30 ans d’existence de la Société nationale d’hydrocarbure (SONABHY) a eu lieu ce vendredi 12 juin 2015 dans la salle de conférence de Ouaga 2000. Cette cérémonie a été l’occasion de reconnaitre le mérite de cette société d’Etat qui, malgré les difficultés de trésorerie auxquelles elle fait face, à toute sa raison d’être.

Communiquer. « Très souvent critiquée  de ne pas communiquer par rapport à ses activités », cette journée constitue une occasion pour la SONABHY de s’étaler en long et en large sur ce qu’elle fait, a rappelé le ministre de l’industrie et du commerce, Hyppolite Dah.

Aboubakar Nacro, directeur général de la SONABHY, lui, se demande pourquoi ils n’y ont pas pensé plus tôt. Il s’est dit « très satisfait » parce que la SONABHY appartient aux populations et elles ont donc droit à l’information. Et le thème de la présente journée, « la croissance du marché des produits pétroliers dans la sous-région : enjeu et perspectives », en présence des partenaires répond selon lui à l’appel des populations pour plus de transparence.

« L’Etat avait vu juste en la créant»

Au regard de la contribution de la société à l’essor économique du pays – avec un chiffre d’affaire de 533,4 milliards de F CFA – « l’Etat avait vu juste en la créant », a ajouté le ministre Dah.

« Nous sommes une fille de l’Etat et voulons être une fille bien aimée, très aimée, la bien aimée », a renchéri Aboubakar Nacro. Et cette volonté, toujours selon lui, se traduit déjà par une citoyenneté de plus en plus « affichée » avec des résultats  « positifs » et une gestion « transparente ».

« La SONABHY a une signature respectée »

L’organisation de cette journée du pétrolier connaît la présence de certains des partenaires de la SONABHY telle que l’Association des raffineurs d’Afrique (ARA) dont elle est membre. Elle était représentée par Joël Dervain, son secrétaire exécutif, par ailleurs ancien directeur de la Société ivoirienne de raffinage (SIR).

« La SONABHY a une signature respectée. Elle est à l’image du pays géré par des gens qui ont le respect de la parole donnée », dit-il. Et pour lui, les 30 ans d’existence de la SONABHY sont dus à cette notoriété. Il a ajouté par ailleurs qu’aucun fournisseur ne peut dire même une seule fois que la SONABHY n’a pas payé ce qu’elle devait.

De l’amélioration de l’offre                                                                                                             

La satisfaction du consommateur de l’avis du directeur passera par le rétablissement de la trésorerie. Et l’anticipation à travers une veille et une réflexion sur le marché semble la voie à suivre dans la mesure du possible. L’objectif final est d’éviter les ruptures mai aussi de proposer des produits plus intéressants.

Oui KOETA (Stagiaire)

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Koeta

Oui Koeta

A @burkina24 depuis mars 2015, je me suis spécialisé NON SANS PLAISIR à l'analyse au quotidien des discours et déclarations des politiques burkinabè. Merci de faire partie de nos lecteurs.

Articles du même genre