La Grèce a décidé de ne pas rembourser au FMI

La Grèce ne remboursera pas l’échéance de 1,6 milliard d’euros qu’elle doit au Fonds monétaire international (FMI) mardi, a annoncé le lundi 29 juin dernier, VaroufaKis, un responsable du gouvernement grec.

La suite après cette publicité

La Grèce vient ainsi de mettre à exécution ses menaces de ne pas rembourser à la FMI en l’absence d’accord avec les créditeurs permettant le déblocage d’une nouvelle tranche d’aide de 7,2 milliards d’euros.

La rupture des négociations ce week-end et la décision du gouvernement d’imposer un contrôle des capitaux aux banques grecques rendaient cette décision un peu plus inéluctable.

La directrice générale du FMI Christine Lagarde a estimé ce mois-ci qu’Athènes ferait défaut sur sa dette si l’échéance du 30 juin n’était pas honorée, mais un porte-parole de l’institution monétaire a depuis tempéré ces propos en évoquant uniquement de possibles « arriérés ».

A court terme, le principal risque pour la Grèce est de voir la Banque centrale européenne (BCE) fermer la ligne d’aide d’urgence aux banques grecques, une décision qui semble peu probable cette semaine, avant le référendum prévu dimanche prochain dont l’issue sera en revanche décisive.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : voaafrique.com

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page