« L’heure de gloire » de Pam Luster

publicite

Pam Luster, Patricia Minoungou de son nom à l’état civil, vient allonger la liste des artistes burkinabè avec la sortie de son premier album. Composé de 7 titres, l’œuvre intitulée « L’heure de gloire » a été dédicacée, le vendredi 24 juillet 2015, à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Ce premier album de l’artiste sonne en effet l’heure sa gloire au vu de son parcours. Son amour pour la musique l’emmène à intégrer la chorale de son église dès le jeune âge. Puis elle crée un groupe musical dans les années 97 qui portait son nom, « Wend-toin ».

Mais les vicissitudes de la vie la détournèrent du chemin de son rêve. Avec son certificat d’aptitude pédagogique, elle enseigne à l’école primaire depuis 2003.

Son amour pour la musique lui a permis d’occuper le poste de chargée des activités culturelles dans son école, car justifie-t-elle, « un enseignant est polyvalent. Dans nos classes, il y a la discipline chant. Donc je vivais ma passion avec mes élèves ».

Peu à peu, son rêve de devenir chanteuse refait surface et elle participe à l’émission de téléréalité « Faso académie » 2012 jusqu’en demi-finale, puis au concours « Castel Live Opéra », au concours du grand prix de la chanson moderne organisé par le ministère de la culture en 2013 et au festival « Divercities » en France.

Avec la somme de toutes ces expériences, Pam Luster enregistre son premier album, « L’heure de gloire » chanté en mooré et français et teinté de rythmes « wiré », « zoulou », « slow » et « reggae ».

L’artiste dit avoir rencontré beaucoup de difficulté pour le réaliser. «Parce que je m’autoproduis. Pour ceux qui pensent que ce sont ceux qui n’ont rien à faire qui font la musique, je leur dis déjà que c’est faux. La musique est très coûteuse. J’ai dû économiser énormément, et j’ai même pris un prêt pour enregistrer mon album », explique-t-elle.

Son rêve de sortir un album s’étant réalisé ce jour, elle l’identifie à  l’heure de la gloire. « Quand quelqu’un a un rêve et que cela se réalise, c’est pour moi l’heure de gloire. Mon rêve se réalise ce soir », a-t-elle conclu.

Revelyne SOME

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page