AN 55 des FAN: L’unité retrouvée, place au raffermissement de la vocation militaire

« Raffermissement de la vocation militaire au service d’une armée républicaine », c’est le thème qu’a retenu l’armée nationale burkinabè pour la célébration des 55 ans d’existence des Forces armées nationales (FAN). Elle commémorera cet anniversaire le 1er novembre, comme chaque année. Intervenant suite au retour de « l’unité sacrée » de l’armée après les soubresauts sociopolitiques qu’a connus le pays, la célébration se veut être « sobre ». C’est ce qu’a fait savoir le comité d’organisation lors d’une conférence de presse ce mardi 27 octobre 2015.

La suite après cette publicité

Une célébration « sobre »

Le Col. Major Sawadogo Oumarou, président du comité d’organisation du 55ème anniversaire d’existence a déclaré que la commémoration de cette année sera des plus « sobres», au regard des évènements « malheureux » qu’a connus le pays.

Célébrer l’anniversaire de l’armée, selon le Col. Major Sawadogo, témoigne de l’hommage aux patriotes « émérites » qui ont déposé en elle des valeurs « cardinales » de discipline, de courage, de loyauté à la république, de respect de  la personne humaine, d’honneur et de dignité qui font la fierté de l’ensemble des Burkinabè.

Le thème « Raffermissement de la vocation militaire au service d’une armée républicaine », de l’avis du comité d’organisation relève de la volonté  de la hiérarchie militaire de bâtir « une armée respectueuse des lois et des institutions de la République et soumise à l’autorité politique légale ».

Pour le président du comité d’organisation, le thème de l’année ne traite pas de l’absence de la vocation militaire. « Ce n’est pas que cette vocation militaire n’est pas là. Elle existe. On veut la raffermir »,  explique  le col. Major pour qui il s’agit à travers ce thème d’ancrer dans l’esprit des jeunes soldats cette vocation militaire.

Le Colonel-major Oumarou Sawadogo, président du comité d'organisation du 55ème anniversaire s'exprimant sur l'idée de raffermissement de la vocation militaire.
Le Colonel-major Oumarou Sawadogo, président du comité d’organisation du 55ème anniversaire s’exprimant sur l’idée de raffermissement de la vocation militaire.

La « sobre » célébration de cette année se résume autour de quatre activités que sont la remise de contribution des FAN en soutien aux victimes du putsch manqué.

Elle s’élève à 5 millions de F CFA. Cette somme sera remise au ministère de l’action sociale le 28 octobre. « C’est une façon pour l’armée d’apporter son soutien à ceux-là qui ont été victimes du coup d’Etat manqué », justifie le président du comité.

 A cette contribution  s’ajoutent les baptêmes des casernes que sont celles du camp 11/78, du camp Bangré sis à Kamboinçé, des camps de Dédougou, Pô et Tenkodogo dans la journée du 29 octobre.

Concernant la rumeur portant attribution du nom du Capitaine Thomas Sankara à l’Académie militaire Georges Namoano de Pô, le comité d’organisation est unanime. « Ce n’est pas effectif. L’académie militaire Georges Namoano ne sera pas touchée », a dit le Col. Major Sawadogo Oumarou.

Il est enfin prévu une cérémonie de prise d’armes suivie de décorations le 1er novembre et de dépôt de gerbe le lendemain en mémoire de nos devanciers au monument des martyrs de la nation.

Oui Koueta

Burkina24

publicite


publicite

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page